Un centre de vacci­nation éphémère a ouvert ce jeudi 22 juillet. En plein coeur de la vieille-​ville, il permettra de vacciner les profes­sionnels du tourisme, en première ligne, sur deux jours complets. 

Les seringues, les infir­miers et les médecins ont investi à 11 heures le Van Diemen's Australian Pub, un bar-​restaurant du cours Saleya. Il a été converti en centre pour deux jours de vacci­na­tions intensifs. Ce jeudi 22 juillet et vendredi 23 juillet, il reçoit le personnel du secteur touris­tique -- les plagistes, les serveurs, les commer­çants et hôteliers -- au plus près de son lieu de travail. 

Chacun peut bénéficier d'une première injection sans rendez-vous. 

À partir de fin août, ils devront fournir un "pass sanitaire" avant d'aller travailler sous peine de voir leur contrat suspendu. 

Au total, ce sont près de 400 actifs du Vieux-​Nice qui vont recevoir une dose de sérum anti-​coronavirus en 48 heures auprès d'une équipe composée de six infir­mières, deux médecins et six agents administratifs. 

L'enjeu de la vacci­nation est aujourd'hui une priorité. Pour rappel, notre dépar­tement est l'un des plus touchés par la quatrième vague et le variant Delta, avec un taux d'incidence qui s'élève à 196 dans les Alpes-​Maritimes au 21 juillet.

Lire aussi : Retour du couvre-​feu : vers un serrage de vis dans les Alpes-Maritimes ?

Actuellement, 65% des Niçoises et des Niçois sont vaccinés. La munici­palité a pour objectif d’atteindre les 80% d’ici la fin de l’été. Pour cela, elle développe plusieurs dispo­sitifs innovants ces derniers jours : la vacci­nation à domicile ou en drive au Palais des Expo pour les chauf­feurs de taxis, notamment.

Lire aussi : À Nice : la vacci­nation à vitesse grand V

Réagissez