Brève - Le coup a été tellement violent que sa mémoire lui joue quelque peu des tours. Dominique, 65 ans, rentrait chez lui, au Port Lympia, lorsqu'il a été agressé "par deux individus" à hauteur de Garibaldi, jeudi 23 septembre vers 17 h 30.

Ce travailleur du bâtiment, en bonne forme physique, est tombé sous la brutalité de l'agression. Sa chaîne en or, qu'il avait, avec fierté, "payé avec son premier salaire", lui a été dérobée, a détaillé son épouse à Nice-​Presse.

Qui note : "la délin­quance touche maintenant tous les quartiers, même de jour. Et pas seulement les vieilles dames".

Une plainte a été déposée au commis­sariat Foch ce vendredi. 

Depuis le début de l'été, la place Garibaldi fait parler d'elle par la récur­rence de ses bagarres et vols. Il y a peu, la statue qui orne son centre était carrément taguée.

Une centaine d'interventions de police y sont lancées chaque semaine, rapporte la mairie qui promet "de la fermeté".

Lire aussi >> Nice : cet été, place aux bagarres à Garibaldi

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.