Nouvel an à Nice : les fêtes interdites, aucune dérogation possible… la police promet une grande sévérité

Aucune dérogation ne sera accordée pour le soir du 31 décembre. Les contrôles seront renforcés ce soir-là avec plus de 100.000 policiers et gendarmes mobilisés. 
nouvel an nice 2021
Photo : Jan Antonin Kolar

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
22
Shares

Le Nouvel an sacrifié cette année. Alors que les déplacements seront exceptionnellement autorisés le soir de Noël, il n’en sera pas de même pour le 31 décembre. Le risque que des centaines de clusters se créent à cause de cette fête souvent alcoolisée a convaincu le gouvernement de serrer la vis, alors que les indicateurs sanitaires ne sont pas réjouissants.

⚠️ Suivez toute l’actualité de la pandémie de Covid-19 avec notre page spéciale

Ainsi, pour le passage à 2021, il n’y aura aucune tolérance. Aucune dérogation au couvre-feu de 20 heures (jusqu’à 6 h du matin) n’est accordée : l’objectif affiché est d’éviter les grands rassemblements pour le soir de la Saint-Sylvestre et éviter l” «effet Thanksgiving», c’est-à-dire une hausse du nombre de contaminations au Covid-19 lors des rassemblements familiaux semblable à celle observée aux États-Unis et au Canada.

«Plus de 100.000 policiers et gendarmes seront mobilisés», a précisé le ministre de l’Intérieur.

Lire > COVID-19 : Le Nouvel an enterré par le gouvernement, un couvre-feu à 20h dès le 15 décembre

Ce chiffre est équivalent à celui des effectifs déployés au début du premier confinement en mars dernier.

À noter que ces effectifs comprendront les policiers municipaux — il y en a environ 500 à Nice.

«Nous sommes en train de voir la jauge maximum de policiers et gendarmes à mobiliser, à la fois pour des raisons de sécurité, mais aussi pour des raisons sanitaires», a encore fait savoir Gérald Darmanin hier pendant la conférence de presse.

«Il n’y aura pas de consignes d’indulgence, a prévenu le premier flic de France. Les policiers et gendarmes protègent des vies en nous contrôlant.»

Le soir du 31 décembre, les forces de l’ordre se concentreront sur les rassemblements non autorisés mais aussi les fêtes clandestines, qui se multiplient, notamment en région parisienne, ces dernières semaines.

Les préfets prendront dans les prochains jours des mesures réglementaires pour interdire ce type de manifestations.

Pour les petites fêtes limitées au cercle familial, la jauge des «six à table» (hors enfants de moins de 15 ans) est «fermement recommandée».

Partagez cette info :

Total
22
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse