Près de Nice : plusieurs policiers frappés et menacés de mort après une rixe aux urgences

Fusillades à Nice
Photo : DR/Gouv (à titre d'illustration)

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
43
Shares

Plusieurs policiers de Saint-Laurent-du-Var ont été frappés par des individus qui semaient le désordre à l’hôpital. Unité SGP Police 06 demande une nouvelle fois le classement du département en «secteur difficile».

POLICE/JUSTICE — Très longue nuit pour les policiers de l’ouest niçois. Des agents ont été appelés à la clinique Arnault Tzanck pour des désordres engendrés par les proches d’un membre des gens du voyages.

L’homme, blessé à la main, s’est présenté aux urgences, avant d’être rejoint par un certain nombre de ses proches dont l’attitude a motivé l’intervention des forces de l’ordre.

«Un des policiers municipaux a été blessé, il a trois jours d’ITT», a expliqué ce samedi le maire Joseph Segura, cité par Nice-Matin.

Les gens du voyage se seraient ensuite regroupés à la Fontonne (Antibes) où ils auraient également perturbé l’autre service des urgences. Une nouvelle fois, les polices nationale et municipale se sont rendues sur place… où un agent a reçu un coup de pied, sans être blessé. 

La BAC a placé en garde à vue l’un des individus. Une enquête a été ouverte.

«Comme trop souvent, des violences sur des personnes dépositaires de l’autorité publique (ont été commises, ainsi que) des menaces de mort» a réagi le syndicat Unité SGP Police 06. «C’est bien l’ensemble du département qu’il faut reclasser en secteur difficile !»

À LIRE AUSSI > Halloween sanglant à Cannes : un policier gravement blessé à coups de marteau dans le crâne

Partagez cette info :

Total
43
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse