À Menton, l'artiste TooLate a placé une oeuvre afin de dénoncer les décès des migrants pendant leur traversée. 

Il est coutumier du fait ! Des instal­la­tions chocs pour inter­peller sur des sujets de société. TooLate, c'est son pseudo, a une nouvelle fois frappé, cette fois-​ci du côté de Menton. 

Sur l'une des plages de la cité azuréenne, l'artiste a placé une silhouette noire, face à la mer. Une faucheuse appelée "Deathguard" qui observe l'horizon et scrute les morts en Méditerranée. 

Dans une vidéo partagée sur ses réseaux sociaux, il met en avant un chiffre : 923. C'est le nombre de migrants qui ont perdu la vie depuis le début de l'année lors de la traversée de la mer. Une situation qui ne cesse de s'empirer.

Alors que le contexte politique est parti­cu­liè­rement tendu en France, notamment suite aux résultats des élections européennes, le street-​artist fait part de son inquiétude : "Les résultats des dernières élections européennes sont très inquié­tants pour la suite, les partis d'extrême droite progressent dans plusieurs pays de l'UE. Les fascistes et conser­va­teurs défendent des politiques anti-​sociales, discri­mi­na­toires. Combien de morts supplé­men­taires en Méditerranée faudra-​t-​il pour que les États européens remettent en cause leur politique inhumaine ?" .

La traversée de la Méditerranée reste l'une des routes les plus meurtrières, avec au moins 3.129 morts ou dispa­ri­tions enregis­trées en 2023.

L'été dernier, TooLate s'était déjà illustré avec sa "tapette à touristes". Une instal­lation placée sur la Promenade des Anglais, pour inter­peller au sujet du surtou­risme.

À LIRE AUSSI : "Pour attraper les nuisibles": une "tapette à touristes" installée à Nice !

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.