Le Décryptage, une séquence du Décodage de Nice-​Presse, chaque jeudi à 7h15 et 9h15 en direct dans la matinale de BFM Nice Côte d'Azur.

La réforme territoriale, est-​ce vraiment pour maintenant ? C’est une volonté d’Emmanuel Macron mais on n’en connaît pas encore tous les contours…

On va faire simple puisque le sujet ne l'est pas du tout ! 

En gros, qu'est-ce qui pourrait vraiment changer ? Et en quoi cela aurait un impact sur notre quotidien ?

Histoire de vite sortir du marasme de la réforme des retraites, Emmanuel Macron souhaite lancer une grande réforme des insti­tu­tions et des territoires

Il a déjà consulté François Hollande, Nicolas Sarkozy, et des groupes de parle­men­taires vont bientôt se réunir pour faires leurs propositions

La journal La Dépêche a déjà dévoilé quelques unes des idées

Déjà, redécouper certaines régions qui avaient été dessinées à la pelle­teuse lors de la précé­dente réforme. Pas de panique chez nous, Provence-​Alpes-​Côte d'Azur n'est pas concernée

Par contre, là où on pourrait l'être, c'est au chapitre des "conseillers territoriaux"

En gros, le président voudrait fusionner les fonctions de conseiller dépar­te­mantal et de conseiller régional, pour n'avoir qu'un seul élu

Cela permet­trait - sur le papier ! - d'être plus efficaces, mais aussi de payer moins de monde.

Puisqu'il y aurait deux fois moins de places pour les uns et les autres, c'est un boule­ver­sement qui pourrait lancer tout un tas de batailles dans la politique locale

Pendant l'élection présidentielle de l'année dernière, Macron avait relancé l'idée d'une fusion entre la Métropole de Nice et le Département des Alpes-​Maritimes. Ça servirait à quoi ?

L'idée, ça serait de reprendre ici le modèle lyonnais

Le Conseil dépar­te­mental des Alpes-​Maritimes existerait encore pour les bassins antibois, grassois, mentonnais et cannois… Mais plus dans la cinquan­taine de  communes de la métropole niçoise

Chez nous, le Département donnerait toutes ses compé­tences à Nice Côte d'Azur, et elles sont très impor­tantes : on parle de la gestion des pompiers, du handicap, de l'enfance mais aussi le versement du RSA

Christian Estrosi s'était positionné pour ce projet dans le passé, alors que les élus dépar­te­mentaux, eux, étaient totalement contre

Du coup, c'est crédible ?

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que l'Elysée reste prudent. Le président parle de "droit à la différenciation"

En résumé, laisser la possi­bilité aux terri­toires de s'organiser comme ils le veulent, s'ils pensent pouvoir être plus efficaces

Il faudrait donc que les élus locaux débattent et décident de cette fusion, parce que ce n'est pas le gouver­nement qui l'imposerait

Pour l'instant, on en est aux prémices de cette réforme, aux bruits de couloirs

C'est un sujet tellement sensible que dans les Alpes-​Maritimes, personne ne se risque à prendre vraiment position… Pour le moment !

LIRE AUSSI Fusion entre la métropole de Nice et le Département ? Macron veut sa réforme territoriale

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.