Qu'attendent vraiment les commer­çants et riverains du secteur Jean-​Médecin/​Gare Thiers, à quelques semaines de l'ouverture d'Iconic ?

En toute fin d'année, la salle de spectacle de l'ensemble Iconic sera fin prête. L'inauguration est prévue pour le 1er janvier. Le reste de l'immense bâtiment imaginé par Daniel Libeskind, ouvert dans la foulée, comportera un hôtel de luxe, des commerces et un restaurant.

nice iconic

Un chantier qui aura mobilisé 80 millions d'euros. Tout près de la Gare Thiers, il se présente comme un symbole de la nouvelle image de Nice, plus presti­gieuse, tournée vers la culture, l'hôtellerie premium et les équipe­ments de haute qualité. Le grand diamant pourrait également changer la perception de ce quartier, souvent résumé à sa précarité et à son insécurité.

"Un coup de boost"?

20220919 173949

Julie, vendeuse de jeux de société aux alentours de la gare, ne s'inquiète pas de la concur­rence de nouveaux commerces. Mieux, elle espère qu'ils draineront des clients : "on va attirer des curieux, d'autres personnes… Pour les commer­çants, c'est du positif".

De son côté, Thibaut, étudiant, espère qu'Iconic pourra "redyna­miser la zone".

Daniel, réceptionniste à l'Hôtel Baccarat, est plus perplexe : "à côté de la gare c'est souvent malfamé, je ne sais pas qui on va bien pouvoir faire venir".

"On espère que ça va améliorer l'image du coin, mais je doute qu'un projet tel que celui-​ci attire tant que ça les foules".

Un look qui interpelle

Dans la rue, le design est parfois qualifiée de "trop imposant", d'autres accrochent… Entre inter­ro­ga­tions et excitation, Iconic ne laisse pas indifférent.

20220919 175414

"Architecturalement parlant c'est un peu curieux, mais on va s'y faire" estime Alain, vendeur et résident du quartier. "Certains se moquaient de Beaubourg à Paris, il y a cinquante ans. Maintenant, tout le monde l'a adopté".

Pour Marie, ce n'est pas tant le bâtiment qui pose problème, mais son empla­cement : "il est prévu trop gros, trop imposant pour la place qu'il a" entre les voies SNCF et la rue.

"J'en parle souvent avec mes amis quand on passe par là, on ne comprend pas pourquoi il y a soudai­nement ces grosses poutres en plein milieu" explique Ryma, étudiante.

"Juste à côté il y a la gare, très XIXème siècle. Cet Iconic va faire tâche dans le paysage".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.