Randonneurs, sportifs ou simples prome­neurs occasionnels, la Côte d’Azur regorge de chemins à arpenter le long du littoral pour des balades dont vous vous souviendrez. 

En toute saison, il est possible de partir à la décou­verte du terri­toire du Pays de Nice. On y trouve de nombreux paysages à couper le souffle, de superbes décors naturels qui ne demandent qu’à être explorés. 

En nous concen­trant uniquement sur les sentiers qui serpentent le long de la côte, on peut déjà parcourir de sublimes randonnées qui vous mèneront de la capitale des Alpes-​Maritimes jusque vers Cap d’Ail. 

Nice La Reserve
[© DR]

Nul besoin d’être un sportif confirmé pour sillonner ces chemins, bien que certaines parties soient plus escarpées et demandent une vigilance plus accrue. Attention néanmoins à enfiler les chaus­sures adéquates pour l’exercice. 

Une fois que cela est fait, vous êtes fin prêt à entamer le périple, avec comme premier objectif Villefranche-​sur-​Mer. Vous pouvez commencer ce voyage depuis le jardin Félix Rainaud. Vous admirerez déjà une vue impre­nable sur la mer, tandis que la route suit les propriétés installées au bord de la Méditerranée. 

Une fois que vous aurez dépassé le Cap de Nice, vous verrez alors le Palais Maeterlinck, et c’est là que les petites complexités démarrent. Une longue série d’escaliers vous attend, qui vous permettra d’accéder à la Basse Corniche, sur le Boulevard Maeterlinck. 

2,4 kilomètres pour rallier Nice à Villefranche-sur-Mer 

Cap de Nice
[© DR]

L’obstacle franchi, vous devrez progresser sur 800 mètres sur le boulevard, avant de retrouver la piste. En avançant, vous atteignez le blockhaus de la pointe des Sans-​Culottes, et il faut alors monter et descendre dans des escaliers creusés dans la roche. 

Une fois au sommet des marches, arrêtez-​vous quelques minutes pour observer le panorama de la célèbre rade de Villefranche-​sur-​Mer. En face, vous apercevrez la presqu’île de Saint-​Jean-​Cap-​Ferrat, mais nous y reviendrons. 

Au bout de 2,4 kilomètres de balade, soit environ 45 minutes, vous arrivez dans le quartier du Lazaret, non loin de la Tour Paganini et son toit en faïence vernissé. 

Les 3 sentiers de Saint-Jean-Cap-Ferrat

Tour du Cap 2
[© DR]

Un peu plus haut, nous en parlions un peu plus haut, Saint-​Jean-​Cap-​Ferrat n’est pas en reste au sujet de ses prome­nades sur le littoral azuréen. Ce village se découvre princi­pa­lement à pied, notamment en empruntant le chemin Maurice Rouvier, d’une distance de 1,3 kilomètre (20 minutes), et sur lesquels ont été bâtis l’hôtel Royal-​Riviera et la villa “Fleur du Cap”, entre autres. 

Tout du Cap
[© DR]

Plus au cœur de la nature, citons également le layon de la Pointe Saint-​Hospice, offrant aux randon­neurs la chance de se mêler à la faune et la flore qui vous accom­pa­gnera tout au long du circuit (1,8 kilomètre, 40 minutes). La chapelle mérite en passant un petit coup d’œil. 

La troisième option s’offrant à vous n’est autre que le tour du Cap, qui s’adresse surtout aux plus courageux. Il vous faudra en effet 1h30 pour avaler les 4,8 kilomètres au programme. Vous vous faufi­lerez la faune et la flore, avec un passage au pied du phare. 

Balade à Cap d'Ail, entre botanique, géologie et architecture

Cap dAil
[© DR]

Enfin, autre excursion envisa­geable, celle le long du littoral à Cap d’Ail, partant de la pointe des Douaniers. Sous vos pieds, une roche de couleur grise que l’on doit à un volcan aujourd’hui éteint qui explique la présence d'andésite. 

À LIRE AUSSI : PHOTOS. Idée de balades : les 5 plus beaux caps de la Côte d'Azur

Sur le sentier, vous croiserez une ancienne carrière à meules, des panneaux expli­catifs pour tout comprendre de l’environnement qui vous entoure, ce qui ne manquera pas de plaire aux passionnés de botanique et de géologie.

Pour les férus d’histoire et d’architecture, vous pourrez vous concentrer sur les demeures Belle Epoque qui font la renommée de la commune, dans les pas de Greta Garbo, Winston Churchill ou encore de Sacha Guitry.

Lorsque vous atteindrez le Cap Mala, vous tomberez que la plage du même nom, à l’aplomb des falaises de roche blanche des Pissarelles. Ensuite, la visite peut se poursuivre en revenant vers le centre-​ville. Distance parcourue, 3,6 kilomètres, pour une durée d’une heure environ.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.