C’est officiel, le couvre-feu avancé à 18h dans les Alpes-Maritimes: ce que vous devez savoir

Le 30 décembre, plusieurs élus de la Côte d’Azur sont montés au créneau contre cette décision qu’ils jugent “inepte et inapplicable”
nice couvre feu
Photo : Marcus Lofvenberg

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

Comme Olivier Véran l’avait anticipé la semaine dernière, les Alpes-Maritimes figurent bien parmi les départements de France où le début du couvre-feu est avancé de deux heures, dès le samedi 2 janvier (18h-6h du matin).

⚠️ Suivez toute l’actualité de la pandémie de Covid-19 avec notre page spéciale

L’objectif majeur est d’éviter un reconfinement, alors que les indicateurs sanitaires sont plutôt inquiétants chez nous depuis la mi-décembre, faisant de Nice la métropole la plus touchée de France par le coronavirus.

Les départements concernés sont les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Ardennes, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, la Nièvre, le département des Vosges, la Haute-Saône, la Saône-et-Loir et le Territoire de Belfort.

Lire > Leonetti, Lisnard, Luca… ces maires de la Côte d’Azur révoltés par le couvre-feu à 18h

Le gouvernement a donc décidé d’étendre cette nouvelle restriction sur l’ensemble des Alpes-Maritimes, alors qu’une application sur la métropole de Nice, voire sur la commune elle-même a été envisagée.

Le 30 décembre, plusieurs élus de la Côte d’Azur sont montés au créneau contre cette décision qu’ils jugent “inepte et inapplicable”. Les maires de Cannes, Villeneuve-Loubet et Antibes ont notamment signé cet appel au vitriol. Christian Estrosi estime quant à lui qu’il s’agit du plan le plus approprié pour éviter un nouveau confinement.

Lire > VIDÉO. Couvre-feu, Nouvel an à Nice : Christian Estrosi promet la plus grande fermeté au lendemain d’images ridicules diffusées sur France 2

Au 31 décembre 2020, le département Alpes-Maritimes recense 555 hospitalisations en cours pour cause de COVID-19 dont 62 en réanimation (70% pour la tension hospitalière). Le taux d’incidence y est de 305 au 28/12 : la moyenne en France est 124, et le seuil d’alerte 50.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
nice logements sociaux
Lire l’info

Logements sociaux : l’épineux cas niçois

Grande absente des débats lors de la campagne électorale, la question des logements sociaux à Nice divise et interroge. Mais bien que souvent évité et parfois source de polémiques, le sujet n'en reste pas moins essentiel. Alors, où en est-on exactement ?
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
25
Share