Pas de disso­lution pour la Métropole Nice-​Côte d'Azur, mais une démission de l'exécutif, histoire de "clarifier les choses". Après l'annonce de son départ de la prési­dence, Christian Estrosi se porte candidat à sa réélection. Verdict sous dizaine !

Le maire de Cagnes-​sur-​Mer sera, les neufs prochains jours, le nouveau président de la métropole niçoise. Louis Nègre assure l'intérim avant la prochaine élection interne organisée par la collec­tivité, vendredi 19 juillet. 

Dénonçant un "manque de soutien et des critiques répétées" du côté de certains vice-​présidents, prési­dents de commis­sions et maires, Christian Estrosi annonçait ce mercredi sa démission de cette fonction qu'il exerçait depuis 2012. Pas de réel départ cela dit : il s'agit de conforter sa position avec une sorte de vote de confiance des conseillers, puisqu'il est candidat à sa réélection. Dans la foulée, les postes straté­giques seront redis­tribués… en y excluant sans doute les frondeurs, proches du rival Eric Ciotti. Retrouvez les phrases clés du discours de démission de Christian Estrosi dans cet article.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.