Nice Écologique

Épidémie de coronavirus : dérapages en série chez Nice Écologique

Avant même le confinement, et jusqu’à aujourd’hui, les élus écolos enchaînent les sorties complotistes et irresponsables sur la crise sanitaire.

VIE LOCALE — “Un instrument de soumission”, fait pour “manipuler” le peuple. C’est ainsi que la conseillère municipale EELV Sylvie Bonaldi qualifiait hier sur les réseaux sociaux… le port du masque ! “Il ne sert à rien et empêche une bonne oxygénation” a-t-elle encore écrit.

Épidémie de coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Faut-il vraiment s’inquiéter?

Alors que les indicateurs sanitaires tournent au rouge dans les Alpes-Maritimes et que les autorités intensifient leurs appels à la prudence, l’esprit de responsabilité n’a semble-t-il pas soufflé jusque chez Nice Écologique.

Une sortie dénoncée par Patrick Allemand en fin de soirée.

Le premier adjoint au maire de Nice Anthony Borré a également pointé des “propos dangereux en décalage avec la réalité. Ces affirmations peuvent mettre des vies en danger”. Tout en demandant à la direction de Nice Écologique de se “désolidariser”. Ce qui sera bien difficile.

Mercredi 12 août vers 19 heures, l’ex-tête de liste et nouveau conseiller municipal vert Jean-Marc Governatori ne disait pas autre chose. Dans un tweet supprimé depuis, mais capturé par le “monsieur communication” du PS 06 Stéphane Gauthier, le patron des Verts dénonçait “l’unanimité politique consternante face au coronavirus”, imposant un “inutile” port du masque.

“Le coronavirus, une sorte de grippe sans gravité”

Signe d’une tentative de communication de crise, Nice Écologique a publié un court communiqué à 23 heures cette nuit : “Le groupe écologiste soutient et respecte les mesures sanitaires et de distanciation sociale en vigueur. Le port du masque est essentiel pour nous protéger, toutes et tous de la COVID-19, à Nice comme ailleurs.”

Au micro de Denis Carreaux, à l’antenne de Radio Emotion le 28 février dernier, Jean-Marc Governatori s’était déjà exprimé sur l’épidémie en cours :

“On en fait trop autour du coronavirus. Un professeur de l’hôpital Avicenne à Bobigny a dit que ce coronavirus, parce qu’il y en a plusieurs, était un virus qui n’avait pas de conséquence grave […] et donc c’est une forme de grippe, parfois une forme de rhume […] La grippe est beaucoup plus tueuse.”

Une prise de position assumée en juin dernier, dans un interview publié dans nos colonnes : “Il faut surtout s’inquiéter des autres causes de maladies et de décès qui sont souvent plus fortes que celles du coronavirus.”

“J’étais effectivement contre la décision du maire d’annuler le carnaval (ce que Christian Estrosi a fait le 26 février, NDLR) et je réitère qu’il n’a fait que de la communication, comme d’habitude.”

Vous souhaitez partager une information avec la rédaction? Voici comment...
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
promenade des anglais
Lire l’info

Pollution de l’air : Nice encore en retard, d’après une étude

Le Réseau Action Climat, l'UNICEF et Greenpeace publient aujourd’hui l’évaluation de l’ambition des maires élus (ou réélus) en juin dernier. Parmi les douze plus grandes agglomérations françaises, le bilan de Nice en matière de lutte contre la pollution de l’air resterait perfectible.
Total
82
Share