• Retrouvez l'interview complet et tous les détails mardi 5 avril dans Nice-​Presse

Alors que le dossier final devra être envoyé d'ici décembre au ministère, Christian Estrosi a choisi Nice-​Presse pour détailler les points forts de la candi­dature niçoise pour devenir capitale européenne de la culture 2028. Et révéler le thème qui fera la différence…

WhatsApp Image 2022 04 04 at 13.24.55
[© NICE-​PRESSE]

Il y a dix ans, c'est le fil rouge "Méditerranée, dialogue des deux rives" qui avait porté Marseille-​Provence vers le sacre. 

Et pour nous ? "Notre théma­tique sera 'Nice 2028 : connecter l'inattendu'. C'est une candi­dature en soutien à une stratégie de long terme, qui vise à la trans­for­mation durable de Nice comme pôle d'attractivité et d'innovation cultu­relle" annonce le maire ce lundi 4 avril.

"On voit bien que la culture, qui s'appuie sur un héritage, rencontre de plus en plus les notions de metaverse (environ­ne­ments virtuels, ndlr), de NFT…"

"Nice sera ainsi un vrai labora­toire des pratiques cultu­relles innovantes"

"Si nous voulons faire preuve d'originalité, il faut que nous fassions acte d'ouverture cultu­relle, qui en plus, sera porteur pour l'avenir. Nous allons prendre un temps d'avance très important sur les autres terri­toires qui ont acquis une dimension cultu­relle sans saisir l'opportunité de devenir un accélé­rateur d'attractivité artis­tique."

"Cette théma­tique permet de refléter notre richesse, notre diversité et nos singu­la­rités. Nous allons traduire l'émergence des nouvelles pratiques cultu­relles, avec les nouvelles formes de création, notamment numériques."

"Cette candi­dature va abolir les frontières : celles de la ville, des disci­plines, des pratiques…" Une occasion, également, de se démarquer des villes concur­rentes qui miseront à coup sûr sur leur seul patrimoine.

"Cette candi­dature va faire vivre une aventure à tout le monde, et en parti­culier aux jeunes. Elle sera originale, distinctive, surpre­nante. L'idée est de casser les codes"

Christian Estrosi à Nice-​Presse

Le MAMAC, notre musée d'art contem­porain en coeur de ville, sera une pièce majeure. En plus de l’actuelle galerie, un « espace jeune création » lui permettra d’accompagner les artistes « dans toutes les étapes d’une carrière », et de « favoriser des formes plus expéri­men­tales à côté des grandes exposi­tions ». Les studios de la Victorine sont aussi engagés dans les pratiques de pointe en matière d'innovation cultu­relle et de digitale.

Nulle ambition de se substituer à la relation des artistes avec le public : "en orientant la candi­dature vers les sujets numériques, c'est bien le réel et les rencontres que nous allons promouvoir."

The Avener en soutien

Au niveau du terri­toire précis associé à cette course vers le label, le maire évoque notamment les communes de la Métropole Nice Côte d'Azur, mais aussi, évidemment, les entre­prises de la technopole Sophia Antipolis ou encore la cité du cinéma, Cannes.

Parmi les annonces de Christian Estrosi à Nice-​Presse dans ce vaste entretien à paraître, celle-​ci : le talent niçois The Avener, de son vrai nom Tristan Casara, fera partie du comité organisateur. 

100 millions d'euros

"Toutes les précé­dentes capitales ont évalué leurs retombées écono­miques entre 200 et 300% des dépenses engagées"

Christian Estrosi à Nice-​Presse

"Nous avons fait de la culture une priorité du mandat" avait rappelé le maire début 2020, au moment d'annoncer ce défi, évoquant un plan d’investissement de plus de 100 millions d’euros sur cinq ans. 

Lequel englobe un plan de rénovation des musées, l’aménagement de salles de spectacle neuves, la trans­for­mation du 109 en tiers-​lieu, la rénovation de l’Opéra, la relance des studios de la Victorine, mais aussi la mise en place d’une éducation aux diffé­rents arts dans les 160 écoles.

Tous les ans, deux villes de deux pays diffé­rents sont choisies comme capitales européennes de la culture. En 2028, il s’agira d’une tchèque et d’une française.

Dix communes sont à ce jour candi­dates chez nous : Amiens, Bastia, Bourges, Clermont-​Ferrand, Nice, Reims, Roubaix, Rouen, Saint-​Denis et Montpellier. 

Les dossiers doivent être déposés au 1er décembre. Une pré-​sélection sera faite au premier semestre 2023, avant sélection en décembre de la même année.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.