Alors que l'unanimité, à droite comme à gauche, semblait s'imposer dans notre cité suite à l'attentat antisémite perpétré par le Hamas le 7 octobre, un collectif écolo­giste estime que la commune "attise la haine" en soutenant trop Israël.

Mise à jour > Guerre Hamas-​Israël : le "Collectif citoyen 06 se rend complice de la barbarie" dénonce la Ville de Nice

Ils ne comprennent pas ce que fait le drapeau de l'État juif sur le balcon de l'Hôtel de Ville. Ce jeudi 12 octobre, le Collectif citoyen 06, une association de gauche surtout active sur la théma­tique de l'environnement, dénonce, dans un long commu­niqué, la position de la munici­palité quant à l'attentat perpétré par le Hamas.

Ainsi, ces militants se disent "très contrariés par les drapeaux israé­liens arborés sur la façade de l’Hôtel de ville de Nice ou sur la Tour Bellanda, au-​dessus de la fameuse Promenade des Anglais", parce que, indiquent-​ils, "rien n’est évidemment blanc ou noir" autour de cette "attaque terro­riste barbare" que l'ONG "condamne".

Christian Estrosi attise "la discorde et la haine"

Pour le CC06, il convien­drait plutôt d'agir "sans chercher à cliver l’opinion par du « pour ou contre », par « le bien contre le mal » (sic)".

Un parti pris niçois qui serait dangereux : "n’oublions pas que ce soutien unila­téral aux Israéliens, à l’heure où Tsahal, l’armée de l’État d’Israël, étouffe et bombarde le peuple pales­tinien, pourrait générer une montée de l’antisémitisme dans notre pays, dans nos villes, et à Nice en particulier".

"De nombreux quartiers niçois abritent d’importantes popula­tions sensibles (sic) et concernées par la cause pales­ti­nienne, et notre ville héberge une impor­tante commu­nauté juive. Comment donc un maire peut-​il attiser à ce point la discorde et la haine, et favoriser ainsi la montée de l’extrême-droite dans notre pays ? Où est la recherche de concorde et d’apaisement ?"

Et de terminer par un périlleux parallèle entre les caméras de surveillance azuréennes et le dispo­sitif anti-​missiles des Israéliens : "La techno­logie ne nous sauvera pas de nos turpi­tudes, de nos lâchetés et dénis, de nos fuites. En Israël, comme à Nice".

Conclusion : "Nous demandons à nos élus (…) qu’ils cessent de provoquer la rancœur au sein de nos popula­tions, avec des affichages et des discours publics dérai­son­nables, parce qu’injustes. Plus généra­lement, nous demandons au maire Estrosi de cesser de compro­mettre notre ville de Nice, en affichant réguliè­rement un soutien unila­téral rempli d’ambiguïtés".

La condam­nation de Reconquête 06
Sur X (ex-​Twitter), le délégué dépar­te­mental du parti d'Eric Zemmour, Jean Moucheboeuf, a réagi à cet article : "Un "collectif" dénonce le soutien unanime de Nice à Israël en évoquant des "popula­tions sensibles à la cause pales­ti­nienne". Après avoir massi­vement importé une population hostile, nous devons maintenant céder à leur susceptibilité ?"

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.