Président de l'association "Port Avenir" depuis 2010, Hervé Martinez a assisté à la métamor­phose du Port Lympia, en contri­buant à son évolution, qui devrait s'intensifier dans les années à venir.

Quand Hervé Martinez arpente l'un des quais du port, l'émotion est toujours aussi palpable. "Je suis né ici, ce quartier est tellement ancré dans mon cœur, souffle-​t-​il, en admirant les mâts des bateaux et les façades colorées des immeubles en toile de fond. Il faut que l'on se rende compte de la chance que l'on a de pouvoir bénéficier d'un tel outil. C'est un endroit fabuleux, et je ferai tout pour continuer de le défendre."

Un attachement viscéral qui l'a poussé depuis près de quinze ans à mettre tout en œuvre pour améliorer la vie des riverains et des commer­çants, tout en garan­tissant la préser­vation des lieux. "Et ce n'est pas fini, lance-​t-​il dans un sourire. De nombreux projets sont en cours et vont bientôt voir le jour."

Nice port gens quais
[Illustration - iStock/​© Getty Images]

À commencer par le futur centre des congrès, condi­tionné à la tenue du prochain sommet des Nations unies sur l’océan prévu en juin 2025, et qui devrait permettre de "dynamiser encore plus le quartier et donner une plus grande visibilité à nos restau­ra­teurs".

Sans oublier la trans­for­mation promise, ces prochaines années, de la place Île-​de-​Beauté."Elle va être embellie, avec plus de trottoirs, plus de terrasses et des voies de circu­lation qui ne seront plus devant les arcades mais du côté du port. L'objectif est de s'inscrire dans une forme de modernité écolo­gique, pour vivre avec moins de circu­lation, à l'image de ce qui a été réalisé rue Cassini." Reste que la mairie n'a pas précisé de calen­drier à ce sujet.

Liaisons Nice-​Corse, double sens, des sujets qui divisent 

Parmi les autres projets attendus, le déploiement d'ici à fin 2025 d'un nouveau bâtiment mis à dispo­sition de l'association "La Mouette-​Les Pointus de Nice"."Un espace de 100 m², juste devant les pointus, sur le quai des Deux-​Emmanuel, où nous ferons de la pédagogie, des exposi­tions, en plus de continuer à recevoir les écoles, pour leur montrer les bateaux et partager notre passion" comme nous l'a confié son président, Jean-​François Rubolini.

En ce qui concerne le rétablis­sement du double sens, si Hervé Martinez s'y oppose formel­lement, le président de l'association "Port Avenir" reste néanmoins à l'écoute des demandes des Niçois et notamment des résidents de nos collines. 

"Ils aimeraient que le sens de circu­lation soit changé, pour entrer plus facilement au port d'Ouest en Est. C'est une demande qui a été entendue et qui est envisa­geable." En matière de sécurité, "l'enfant du port" tient à saluer les progrès réalisés, dans le sillage du poste de police municipale inauguré l'année dernière sur le parvis du quai Lunel. "Toute la journée, des agents super­visent les rues du quartier pour assurer la sécurité grâce à des outils performants."

Nice Corsica Ferries
Les liaisons entre Nice et la Corse sont toujours l'une des princi­pales préoc­cu­pa­tions des Niçois.
Archives, 2021 [Illustration - iStock/​Getty Images]

Parmi les autres grandes préoc­cu­pa­tions des habitants du secteur, mais aussi de l'ensemble des Maralpins, les liaisons entre Nice et la Corse, une problé­ma­tique qui lui tient à cœur. 

"Les Niçois y sont attachés, mais ces liaisons ont également engendré des problèmes écolo­giques. Les bateaux ne pouvaient pas s'arrêter et n'étaient pas prêts pour se brancher électri­quement, ce qui entraînait une émission de gaz d'échappement qui encom­brait le quartier. Mais une solution demeure : l'électrification. Si les armateurs l'adoptent et que la pollution diminue - des capteurs ont été installés autour du port pour une surveillance quoti­dienne - alors pourquoi ne pas envisager plus de départs, comme autrefois ?"

Une volonté de faire du Port Lympia l'un des symboles de la transition écolo­gique."La première édition de "Le Port et Cassini à vélo" s'inscrit dans cet esprit, souligne-​t-​il. Cette initiative, que nous avons porté, aura lieu tous les week-​ends de juillet pour inciter les gens à se déplacer à vélo". 

"Une petite récom­pense sera offerte au sein des commerces où ils feront leurs achats, comme des remises de 10% chez l'un ou un cadeau chez l'autre. L'objectif est d'inciter à utiliser nos pistes cyclables, et encou­rager le commerce de proximité."

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.