Dans quelles villes du Var vit-​on le mieux ? Selon ce célèbre classement, voici le top 5 des communes les plus accueillantes du dépar­tement varois.

Comme il le fait chaque année depuis cinq ans, le Journal du Dimanche a publié son palmarès des villes et villages de France où il fait bon vivre. Près de 190 critères ont été vérifiés pour l’établir.

Une fois les données compilées, elles sont rangées par catégories. On en recense 11 groupes : qualité de vie, la sécurité, la santé, les trans­ports, les commerces et services, la protection de l’environnement, l’éducation, la solidarité, les sports et loisirs et l’attractivité immobi­lière. En 2024, il a été décidé de rajouter à tout cela les finances et les impôts locaux.

Il faut aussi rappeler que la hiérarchie est pondérée à partir d’un sondage exclusif qui permet aux Français de définir leurs priorités pour la construire. Ces indica­teurs rapportent ensuite 0, 25, 50, 75 ou 100 points aux communes.

À LIRE AUSSI : Le top des communes du Var où il fait bon vivre

La 5e édition, comme les deux précé­dentes, a sacré Angers (pour les princi­pales agglo­mé­ra­tions) et Guéthary (pour les villages). Au-​delà des lauréats, les habitants du Var seront certai­nement intéressés de voir quelles sont les localités de leur dépar­tement les mieux classées. Les voici !

Toulon et sa rade en numéro 1

Depositphotos 264101688 L
Illustration - Photo ©️ Depositphotos.com

Pour le terri­toire varois, il faut savoir que c’est Toulon qui obtient la meilleure place. La capitale dépar­te­mentale est dans le top 50 national, avec la 46e place sur 34.808. C’est toutefois un peu moins bien qu’en 2023, lorsqu’elle attei­gnait le 43e rang. 

On peut cependant préciser que la cité toulon­naise est 20e sur 40 parmi les grandes métro­poles (100.000 habitants et plus). Elle le doit notamment à son port, sa rade, son quartier des arts, ses monuments emblé­ma­tiques, sans oublier ses ruelles charmantes.

Les splendides paysages de Hyères

Depositphotos 42904065 L
Illustration - Photo ©️ Depositphotos.com

Un peu plus loin, on retrouve Hyères, numéro deux dans le Var (54e en France) et 21e dans sa tranche de population (entre 50.000 à 100.000). Son ensoleillement, ses palmiers, ses 39 kilomètres de côte non bétonnés constitués de plages de sable fin et de criques rocheuses sauvages sont des plus accueillants.

La station balnéaire compte en plus sur les îles d’Or qui lui font face : Porquerolles, Port Cros et Le Levant. Un coin de paradis provençal sublimé par les belles demeures bourgeoises autour du Vieux-Centre. 

Fréjus et son riche patrimoine

cathédrale fréjus var
Illustration - Photo © Depositphotos.com

En descendant dans la hiérarchie hexagonale, on observe la 163e place de Fréjus. Parmi les communes possédant entre 50.000 et 100.000, elle se classe 48e sur 79. Elle est appréciée pour ses plages, comme celle de Saint-​Aygulf, dotée d’un sable fin. On la découvre tantôt recou­verte par une promenade ombragée grâce aux palmiers, tantôt surplombée par un sentier pittoresque. 

Le centre histo­rique aussi vaut le coup d’œil, à l’image de l’amphithéâtre romain, de l’aqueduc, du théâtre, du cloître, de la cathé­drale, sans omettre les alentours et les sublimes massifs favorables aux randonnées et autres pratiques sportives.

Enfin, les deux dernières munici­pa­lités du top 5 varois sont La Garde (201e en France) et La Seyne-​sur-​Mer (213e). Si ces deux localités sont plus loin dans ce palmarès, on peut rappeler que la première nommée arrive en tête de liste dans le dépar­tement pour les villages de 20.000 à 50.000 résidents.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.