Nice : un conseil du climat pour une métropole plus verte

Pour la première fois, ce nouvel organisme pour le développement durable du territoire se réunissait jeudi, présidé par Christian Estrosi 
nice verte
Photo : Gilbert Bochenek

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
0
Shares

Faire de la lutte contre le dérèglement climatique une priorité, développer les énergies vertes,… Comme l’a rappelé le président Christian Estrosi lors du premier Conseil pour le Climat, l’ambitieuse feuille de route fixée par la Métropole est (très) longue.

Un conseil avec qui?
5 sièges pour la Métropole
7 sièges pour des organismes divers, comme par ex. la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM)
14 sièges pour les acteurs économiques
4 sièges dédiés aux universitaires et scientifiques
30 sièges pour les citoyens et associations
Ils sont tous groupés en six groupes de travail: bâtiments, mobilité…

Portée par de multiples mesures, elle compte, principalement, réduire de 22% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2026 (44% l’ensemble des polluants) et atteindre 15% d’énergies renouvelables. Cet organisme dédié est créé dans le contexte du Plan Climat 2025 et ses 167 projets : rénover et mieux isoler les bâtiments, améliorer les gestion des déchets… Les métropolitains ont pu y prendre une part active grâce à un appel à participation sur internet mené fin 2019: c’est par ce désir de dialogue qu’est né ce Conseil pour le Climat.

«Je n’ai pas attendu que l’écologie soit à la mode pour nous engager dans la lutte contre le dérèglement climatique» Christian Estrosi

Depuis 2008, Christian Estrosi s’est employé à faire de Nice «la ville verte de la Méditerranée»: émergence d’espaces verts et d’îlots de fraicheur urbains (+36 hectares en douze ans), développement de deux nouvelles lignes de tram”, sans oublier la création récente de l’Agence de sécurité environnementale, sanitaire et de gestion des risques, dont nous vous parlions ici.

Le chiffre : depuis 2008, on compte 12.5% d’espaces verts en plus à Nice

“TRANSPORTS VERTS” : COMMENT CANNES ET NICE PASSENT LA SECONDE

En plus des actions déjà annoncées et engagées du Plan Climat, Christian Estrosi a annoncé la mise en place dès 2021 de nouvelles «mesures d’accélération».

Zone de circulation à 30 km/h en centre-ville

Entre les boulevards Grosso et Carabacel, les feux tricolores seront supprimés et la vitesse de circulation abaissée à 30 km/h : les piétons et vélos seront désormais prioritaires. Ceci devrait être mis en place progressivement jusqu’en 2025, afin de réduire les émissions globales de polluants.

1.800 poids lourds circulent sur la Promenade chaque jour : l’objectif est que dès le 1er juin, les véhicules de plus de 3,5 tonnes y soient totalement interdits, jusqu’au quai des Etats-Unis. Conséquemment, la municipalité va poursuivre son combat pour la gratuité de l’autoroute contournant la ville, un dossier qui traîne depuis plusieurs années.

Sans retour de l’Etat, Christian Estrosi présentera au préfet des Alpes-Maritimes un projet d’arrêté interdisant la circulation de ces poids lourds sur la Prom.

Des aides pour la mobilité

Au niveau des mobilités douces, la Métropole augmente de 1.000 euros l’aide à l’achat d’un véhicule électrique (de 2.000 à 3.000 euros).

Elle veut créer d’ici 2026 160 km d’aménagements cyclables supplémentaires sur le territoire, comme elle le développait dans nos colonnes le 12 janvier dernier.

PISTES CYCLABLES : UNE ANNÉE 2021 “CHARNIÈRE” POUR LA VILLE DE NICE

Un service de location de vélos électriques en longue durée sera mis en place d’ici l’année prochaine. Plusieurs bus vont être équipés de porte-vélos (ligne 62) à titre expérimental.

Lancement d’une navette hybride maritime dès l’été 2021

Cette navette hybride reliera le Port de Nice à celui de Cap d’Ail, proche du quartier d’affaires de Fontvieille, avant de mettre en circulation prochainement une navette à motorisation électrique ou hydrogène.

La Ville va également imposer un taux de 0% de soufre d’ici trois ans pour certaines catégories de bateaux dans notre Port.

«La mer est une formidable opportunité pour accélérer la transition, notamment en matière de déplacements» Christian Estrosi

Test de la première ligne de bus 100% hydrogène

«Etape clé dans la décarbonation totale du réseau des transports d’ici 2025», la première ligne de bus 100% hydrogène sera mise à disposition à partir de la fin mai 2021.

Le territoire souhaite également créer deux unités de production en hydrogène vert d’ici 2025.

Mais aussi

La Métropole va créer un guichet de la Rénovation d’ici la fin-février pour faciliter les travaux de rénovation thermiques pour les particuliers et les petites entreprises, la signature de conventions de partenariat avec les copropriétés pour accélérer la rénovation énergétique des logements, ainsi qu’un renforcement des dispositifs d’aide à l’achat des véhicules électriques.

L’objectif : rénover 1.500 logements par an contre 200 actuellement et 500 prévus initialement dans le Plan Climat, soit 64.000 tonnes de carbone évitées chaque année

Elle a également déjà remporté 54 millions d’euros pour la rénovation des bâtiments de l’Université Côte d’Azur. Les écoles et crèches vont également bénéficier de travaux, tout comme les musées Matisse, Chéret et MAMAC pour renforcer, notamment, leur isolation thermique.

NICE : ENTRE GESTION DES CRISES ET VISION D’AVENIR, ESTROSI LANCE SON CONSEIL ANTI-CATASTROPHES

Partagez cette info :

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse