Pendant les mois de juillet-​août, la munici­palité met le paquet pour réduire les incivi­lités en centre-​ville. Le week-​end dernier, quatorze projec­teurs ont été installés sur la Prom pour faciliter les contrôles des forces de l'ordre.

L'insécurité est un phénomène auquel est confronté Ville de Nice tous les étés. L’année dernière, une vague de violence et de dégra­da­tions avait perturbé les soirées niçoises, notamment aux Ponchettes. À tel point que la mairie avait fait appel à l'aide de l’État et demandé l'envoi d'une compagnie de CRS. 

Cette année, rebelote ! Des fêtes, des rassem­ble­ments et des soirées fortement alcoo­lisés ont été organisés sur la plage et le quai des États-​Unis au début de mois de juin alors même que le couvre-​feu à 23 h était encore en vigueur. Rapidement, la Ville a décidé renforcer sa sécurité pour que ce type de dérapages ne se repro­duisent pas.

Lire aussi : Centre-​ville de Nice : un poste de police municipale ouvert la nuit tout l’été

Sécurité renforcée

Plusieurs dispo­sitifs ont été mis en place pour contrôler les folles nuits niçoises. Des renforts de la police municipale, nationale et des CRS se chargent de faire respecter l'ordre. Ils rejoignent les 30 caméras reliées au centre de super­vision urbain, les haut-​parleurs qui diffusent des messages de prévention, les bornes d’appel d’urgence et les boîtiers d’alerte distribués aux commerçants.

De plus, la Prom' est désormais entiè­rement illuminée entre Opéra et Castel plage. Ces quatorze projec­teurs, installés tempo­rai­rement vont pouvoir aider les agents de police à effectuer leurs contrôles de nuit notamment sur le Quai des États-Unis. 

Ils sont chargés de veiller sur le port du masque, prévenir la consom­mation d'alcool sur la voie publique, stopper les vols et le trafic. 

Le week-​end dernier, une vingtaine d'arrestations ont eu lieu et plusieurs actions conjointes seront menées tout l'été.

Réagissez