Un squat s'est formé près de l'A8 à quelques mètres de l'endroit où un autre était évacué il y a quatre mois. Le préfet est saisi.

Un éternel recommencement ? 

Alors qu'un campement sauvage de popula­tions errantes était démantelé à Nice-​Ouest début septembre — ses occupants ayant fui la veille de l'intervention de police — un nouveau s'est formé à quelques encâblures de là.

C'est ce que dénonce ce lundi 9 janvier Eric Ciotti, dans un courrier envoyé au maire Christian Estrosi et au préfet Bernard Gonzalez. D'après le député Les Républicains des Alpes-​Maritimes, la mairie n'a pas suffi­samment agi pour éviter qu'un squat ne s'installe après avoir évacué le premier.

"Une surveillance appro­priée aurait peut-​être permis d'éviter la réappa­rition de ce phénomène" tacle ainsi l'élu de droite.

Sauf qu'il convient de souligner que le terrain en question, tout près de l'autoroute A8, est une compé­tence directe de l'État.

Les maires n'ont de toute façon pas le pouvoir, actuel­lement, d'envoyer leur police municipale en inter­vention sans accord de la Justice. Un processus qui peut prendre plus de trois mois…

Lire aussi : Squats et campe­ments illégaux à Nice : l'article à lire pour tout comprendre

Eric Ciotti demande au préfet, toujours dans cette missive, de mobiliser des moyens pour"lutter contre cette instal­lation, contre ces réseaux organisés qui exploitent la misère et instru­men­ta­lisent des personnes vulné­rables pour mendier dans des condi­tions d'hygiène et de santé effroyables".

Un enjeu "de sécurité et de salubrité", estime-​t-​il.

De son côté le premier adjoint au maire Anthony Borré appelle le Conseil dépar­te­mental à faire son travail au niveau de la prise en charge des enfants. La mairie de Nice avait très vivement pointé dans nos colonnes le compor­tement du CD06 en la matière dans cet article.

En septembre, l'élue de terri­toire Monique Bailet avait expliqué à Nice-​Presse que le secteur serait requa­lifié pour améliorer la situation.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.