Selon le classement 2024 des « Villes & Villages où il fait bon vivre » du JDD, Biot se place en tête du palmarès dans la catégorie « communes de 5 000 à 10 000 habitants ».

Sur les 34.808 communes françaises analysées, Biot se place 511e ! Un résultat tout à fait honorable pour cette charmante localité des Alpes-​Maritimes de moins de 10.000 habitants (9.575 d’après les chiffres de l’Insee). Dans la catégorie des villes qui comptent entre 5.000 et 10.000 résidents, elle se classe même 55e sur 1.154.

D'après le palmarès 2024 des « Villes & Villages où il fait bon vivre », Biot se distingue des autres bourgades du 06. Rappelons que cette étude, publiée par le JDD, se base sur près de 190 critères, eux-​mêmes divisés en 11 catégories. 

Biot se hisse à la première place des « petites villes » des Alpes-​Maritimes dans la catégorie des « communes de 5.000 à 10.000 habitants ». 

Si la munici­palité a glané un aussi probant classement, c’est en partie grâce à son savant mélange entre mer et montagne, qui allie à la fois art de vivre et artisanat, tradition et innovation. 

Une architecture typique de la région

biot
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Au cours de votre excursion dans la cité perchée, n’hésitez pas à vous perdre en déambulant dans les ruelles ombragées. Un vrai voyage dans une atmosphère typique de la région, où vous pourrez admirer le Portugon, le Cul de sac, la Calade des migra­niers, le Rondon, la rue des Orfèvres, les places de la Catastrophe et des Arcades… Cette dernière est d’ailleurs bordée des deux côtés par des galeries. 

On y voit aussi de somptueuses portes (notamment celles des Tines et des Migraniers), des voûtes, des escaliers en demi-​arche, des cadrans solaires, des pavages de galets ou encore des pierres sculptées. Très coloré, ce terri­toire offre également de subtiles perspec­tives d'une artère à l'autre.

Art et patrimoine

Au-​delà de l’architecture, vous ne vous lasserez pas non plus du patri­moine biotois. On pense bien évidemment à l’église Sainte Marie-​Madeleine, monument histo­rique, aux chapelles Saint-​Roch et Notre-​Dame, au château Funel du XIXe siècle, à la rivière La Brague dans un parc naturel protégé, à la tour romaine de la chèvre d'or ou encore au musée Fernand Léger. 

Ce dernier fait d’ailleurs partie des inratables lors de votre passage. Consacré au peintre français du XXe siècle, il possède une impor­tante collection d’œuvres de l’artiste. Vous y appré­cierez les vitraux, les toiles, illus­tra­tions et autres sculptures. 

Biot, capitale de la verrerie 

biot 3

Il est en même temps le parfait exemple du pouvoir de l’artisanat en ces lieux. Labellisée Ville et Métiers d’Art depuis 1997, la commune est devenue la capitale du verre contem­porain dans l’Hexagone. On y découvre plusieurs verreries, chacune ayant ses carac­té­ris­tiques, ses person­na­lités propres pour ses créations. 

Outre ces entre­prises, vous pourrez observer le savoir-​faire des artisans locaux, qu’ils soient bijou­tiers, céramistes, maroqui­niers, peintres… Au total, ils sont plus de 50 à avoir leur activité ici, pour environ 25 professions.

À LIRE AUSSI : Meilleures villes de France : ce village se classe premier des Alpes-Maritimes

Durant votre balade, envisagez une pause pour profiter de l’une des belles terrasses des cafés et restau­rants. Vous pouvez aussi monter à bord du petit train qui parcourt le village. 

Les sportifs et amoureux de la nature se régaleront en arpentant les nombreux sentiers. On peut prendre en exemple celui menant au sommet du Dôme, un endroit sauvage à trois kilomètres de la mer, classé site Natura 2000. 

Entre roches et figuiers de barbarie, vous obser­verez une superbe vue à 360 degrés sur la Baie des Anges et les montagnes. Ce petit volcan remontant à plusieurs millions d’années est un secteur idéal pour méditer, et se recon­necter avec l’essentiel…

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.