L'arrière-pays de Nice regorge de superbes communes perchées. Parmi ces trésors des Alpes-​Maritimes, Peille tient une bonne place par sa richesse histo­rique et patrimoniale. 

Vous envisagez une excursion de quelques jours dans l'arrière-pays azuréen, une virée de commune en commune pour admirer les pépites qui s'y cachent ? Alors vous devez impéra­ti­vement vous arrêter à Peille, à moins de quarante minutes en voiture de Nice. 

Cette charmante localité fut érigée sur un site escarpé, encadrée par les falaises abruptes du Mont Baudon. Au-​delà des panoramas enchan­teurs qu'elle offre, la cité est aussi construite de manière inhabi­tuelle, puisque accrochée à flanc de montagne à 630 mètres d'altitude.

Un village de caractère

Au programme lors de la balade dans cette authen­tique bourgade, un voyage dans le temps qui démarre au XIe siècle. Par son patri­moine riche et ses monuments admirables, ce lieu est attrayant, d'autant plus si vous aimez le caractère que dégagent les vieilles pierres.

Entamez la déambu­lation par l'ancienne porte d'entrée du village, au pied du rocher, puis laissez-​vous guider par vos envies, entre les petites rues étroites en calade, belles placettes anciennes, fontaines gothiques, grandes demeures médié­vales et tant d'autres trésors.

Peille 2
©Commons

Parmi les choses à voir, on retrouve de nombreux bâtiments histo­riques, comme les chapelles cachées, réhabi­litées et rendues à la vie civile : l’une abrite par exemple l’hôtel de ville, l’autre est devenue une boulan­gerie. On peut aussi évoquer les églises Sainte-​Marie et Saint-​Jean-​Marie Vianney. 

Plusieurs trésors architecturaux 

Il est aussi recom­mandé d'aller observer le musée du Terroir, vous en apprendrez ainsi beaucoup sur la vie quoti­dienne des habitants à la fin du XIXe siècle. Nous venant tout droit de la fin du Moyen Âge, la fontaine gothique mérite elle aussi le dépla­cement, tout comme les vestiges de l'ancienne enceinte féodale, par exemple la porte fortifiée de l’Arma et son aspect romantique. 

À LIRE AUSSI : Près de Nice. À la décou­verte de Peillon, un des plus beaux villages perchés des Alpes-Maritimes

Poursuivons l'exploration par l'ancien tribunal du XIVe siècle, ou encore le palais des Lascaris construit au XIVe siècle au bord du précipice. Nous avons aussi l'édifice Sainte-​Marie de l'Assomption, classé au registre des monuments histo­riques, qui surplombe une belle esplanade d'où l'on peut percevoir la partie la plus ancienne de l'agglomération.

De la nature à perte de vue 

D'ailleurs, question point de vue, rien ne vaut celui depuis le belvédère, dévoilant un décor magni­fique de forêts de pins maritimes et de chênes. La nature, c'est l'autre gros atout de Peille, notamment pour les amoureux des prome­nades revigorantes.

Bien que non loin du littoral, le terri­toire peillois regorge de sentiers parfai­tement adaptés pour la randonnée pédestre ou à vélo. Un coin préservé d'où émanent des essences aroma­tiques, de la faune et de la flore invitant à l'évasion.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.