En compilant plusieurs critères, Le Parisien a établi un classement des villes les plus accueillantes pour les familles. Le résultat n’est pas favorable pour notre cité, mais il existe plusieurs expli­ca­tions à cela. 

Lorsqu’on projette d’avoir des enfants, il est bien sûr important de rechercher, si vous n’y résidez pas déjà, un lieu adapté pour les élever. Car vivre avec des chérubins n’est pas toujours évident dans certains territoires. 

A ce titre, le quotidien Le Parisien a réalisé un classement des villes de l’Hexagone en se basant sur plusieurs indica­teurs comme la pollution de l’air, le taux de pédiatres et de mater­nités à proximité, la capacité d’accueil petite enfance ou encore le nombre d’aires de jeux. Tout cela nous conduit à une note moyenne.

Une classi­fi­cation qui ne met pas en valeur la capitale des Alpes-Maritimes. 

Sur les 444 communes d’au moins 20.000 habitants recensées, nous arrivons 230e. Au contraire, plusieurs desti­na­tions du Grand-​Est dominent cette nomenclature.

Peu de grandes villes honorées

Comme une majorité des grandes aires urbaines françaises, hormis Nancy, Nice est mal classée, pénalisée entre autres par le coût du logement et la pollution, en plus de la sécurité.

Pour autant, il convient de nuancer. En effet, la munici­palité a récemment augmenté son nombre de places en crèche, comme nous vous l’expliquions dans cet article.

Le programme "Solutions petite enfance" est lui reconduit, tandis que le label "Bébés bienvenus /​ baby friendly" va voir le jour. 

Nice veut faciliter la vie des parents

Cela s’inscrit dans la lignée des annonces de Christian Estrosi en octobre 2021. Le maire avait alors inauguré des équipe­ments mis à dispo­sition des parents pour nourrir et changer leur nourrisson dans les parcs et dans les établis­se­ments municipaux, facilitant ainsi la vie des parents. 

Pour rappel, Nice a été label­lisée "Ville amie des enfants" par l'UNICEF, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, de quoi montrer un réel intérêt des élus et du terri­toire pour ses pitchoui. 

En 2019, il y avait chez nous 53.500 Niçois entre zéro et quatorze ans, soit plus de 15% de la population.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.