VIDÉO — "À Tende, la situation est assez drama­tique. J'y ai vu des scènes qui m'ont retourné." De retour d'une visite dans la commune sinistrée, le sénateur Philippe Tabarot était mardi 6 octobre l'invité de notre parte­naire Azur TV. Celui qui est aussi le vice-​président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur chargé des Transports s'est également rendu à Breil, quelques heures après la tempête Alex.

"On voit beaucoup de larmes, beaucoup de scènes assez tragiques au niveau humain" a-​t-​il témoigné depuis le Grand direct de Nicolas Galup et Éric Revel.

"Immense solidarité"

Lundi, sans électricité et sans eau potable, après un week-​end épouvan­table, l'heure était à l'abattement, "le moral était au plus bas". Dès mardi, avec le déploiement des dispo­sitifs de secours, la situation a pu grandement évoluer, a souligné l'élu.

"Il y a une solidarité excep­tion­nelle, les Français se révèlent dans ces cas là. C'est vital, parce que je l'ai vu avec les maires que j'ai rencontrés, ils ont une grande crainte : c'est la fin de leur village."

"Ils pensent que les dégâts sont tellement consi­dé­rables que les personnes vont partir du village et ne seront pas en capacité de le recons­truire. Ils pensent que, quelque part, ces villages n'existeront plus…"

Le montant des dégâts, consi­dé­rables, n'est pas encore connu. D'après les premières estima­tions, il oscil­lerait entre 600 millions et un milliard d'euros. "C'est terrible, le maire de Breil, le maire de Tende se sont fait la même réflexion : c'est peut-​être la fin de mon village."

À LIRE AUSSI > Tempête Alex : pour organiser toute l'aide solidaire, voici l'adresse mail spéciale de la préfecture des Alpes-Maritimes

À LIRE AUSSI > Tempête Alex dans les Alpes-​Maritimes : Comment se faire aider, comment se rendre utile ?

Regardez, à partir de 14 minutes

Réagissez