À partir du 18 juin 2024, la torche olympique arpentera le terri­toire maralpin. De Villefranche-​sur-​Mer à Nice, voici le trajet de cet emblème majeur des JO. 

Dans quelques jours, le 16 avril, la célèbre torche olympique entamera son long périple qui la mènera le 26 juillet prochain à Paris pour le début des Jeux 2024. Comme le veut la tradition, elle s’allumera dans le sanctuaire d’Olympie, en Grèce.

Après une traversée de la Méditerranée à bord du bateau Belem, elle arrivera en France le 8 mai à Marseille. Elle passera ensuite par Toulon, déambulant dans le Var pour accéder aux Alpes-​de-​Hautes-​Provence, s’arrêtant entre autres à Manosque, pour revenir dans les Bouches-​du-​Rhône, à Arles notamment. 

Sept communes des Alpes-​Maritimes visitées

flamme olympique
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Les Alpes-​Maritimes ne sont pas exclues de ce tracé, puisque sept de ses communes la verront passer, mais il faudra se montrer un peu plus patient avant d’apercevoir la flamme. Suite au Relais des Océans, qui la fera passer par la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, la Polynésie française et à La Réunion, elle reviendra en Métropole via notre département. 

Le 18 juin, elle commencera la journée à Villefranche-​sur-​Mer. Elle mettra ensuite le cap sur Grasse, ville fleurie et icône du parfum, puis Cannes s’offrant une montée des marches du Palais des Festivals. 

Le/​la porteur(se) de cet objet symbo­lique ralliera Valberg et Antibes Juan-​les-​Pins. Petite précision pour cette desti­nation, il s’agit d’une localité jumelée avec Olympie. On y mettra en avant surtout le CREPS, soit le Centre de ressources, d'expertise et de perfor­mance sportive. 

La collec­tivité de Valdeblore - La Colmiane et sa station de ski aux portes du Parc national du Mercantour sera l’avant-dernière étape de ce voyage. Les festi­vités sur la Côte d’Azur se termi­neront le 18 juin avec une halte prolongée à Nice

Nice ville-​étape

flamme olympique
La flamme olympique des Jeux olympique 2024 [© DR]

La torche entamera sa balade par l’Ouest de la Promenade des Anglais, avant d'atteindre la place Masséna, passant devant la villa éponyme, aujourd’hui lieu d'art et d'histoire. Elle remontera aussi les presti­gieux hôtels de l’artère niçoise, avant de prendre la direction de la place Garibaldi via la Coulée Verte du Paillon, et d’arriver sur le Port. 

La fin de cette course est prévue sur le quai des États-​Unis, après avoir visité la colline du Château. Le long du littoral se tiendra une célébration pour terminer la journée par l’allumage du chaudron. Une fois l’événement fini, cet emblème des JO conti­nuera sa route vers la capitale française en traversant le Vaucluse, de Rustrel à Avignon. 

À LIRE AUSSI : JO d’hiver 2030 : patinoires, village olympique… la mairie de Nice donne de premiers détails sur l’organisation

Précisons que la torche olympique pour cette édition 2024 fut fabriquée par un conci­toyen, le designer charentais Mathieu Lehanneur. Elle ne ressemble pas à ces prédé­ces­seures. Conçue en France, elle parcourra au total 2.000 kilomètres dans l’Hexagone, portée par 11.000 relayeurs et relayeuses. Ces derniers auront chacun l’honneur de courir avec sur 200 mètres.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.