Les "nuits tropi­cales" ont commencé un peu plus tard cette année, mais elles devraient bien rendre notre sommeil difficile cet été. 

On connaît tous ces nuits étouf­fantes, durant lesquelles il est si compliqué de trouver le sommeil. Devenues de plus en plus courantes sur la Côte d'Azur lors de la saison estivale, les "nuits tropi­cales" sont de retour en cette fin du mois de juin.

Le début d'été 2024 est loin d'être le plus chaud enregistré en région Sud. Mais dans les prochains jours, le thermo­mètre ne descendra pas souvent en dessous des 27 degrés la journée. Une tempé­rature qui ne chute ensuite pas suffi­samment au coucher du soleil et provoque ce phénomène météorologique.

Jusqu'au 6 juillet, une suite de "nuits tropicales" 

Pour rappel, "les nuits tropi­cales" repré­sentent toutes les soirées durant lesquelles le mercure ne passe pas sous les 20 degrés. En 2024, elles inter­viennent un peu plus tard, mais elles sont bien présentes et vont rendre votre entrée au royaume de Morphée plus difficile.

Ce sera le cas notamment dans les jours à venir. Selon Météo France, aucune des nuits jusqu'au 6 juillet n'y échappera à Nice, avec des tempé­ra­tures comprises entre 21 et 23 degrés. Les plus fortes recensées sont prévues ce week-​end, entre le 28 et le 30 juin.

Précisons que le secteur azuréen est parti­cu­liè­rement concerné à cause de la Méditerranée. En effet, au-​dessus des 25 degrés, la mer a du mal à se refroidir, ce qui engendre ces vagues de chaleur le soir. 

Année après année, le nombre de "nuits tropi­cales" enregis­trées augmente. Selon les experts, il pourrait atteindre un total de 73 dans la capitale maralpine à partir de 2041. À titre d'exemple, on en a décompté 68 en 2022.

À LIRE AUSSI… Nice : "les séche­resses et nuits tropi­cales seront de plus en plus fréquentes" [Interview]

Il faut donc s'habituer à vivre avec ces tempé­ra­tures très élevées, donc faire au mieux pour préserver notre sommeil. Dans cet article, nous vous donnions quelques conseils pour en limiter les consé­quences au moment de s'endormir. Il y a bien sûr la fameuse clima­ti­sation, ou bien le venti­lateur. Idéalement, vous pouvez orienter ce dernier vers l'extérieur d'une fenêtre ouverte pour tenter de chasser l'air chaud. Le placer vers vous, recouvert d'un linge humide, ferait aussi son effet. Et si le vent est un peu plus frais, laisser sa fenêtre entre­bâillée peut être une solution.

Fermer ses volets la journée, boire beaucoup…

Prendre une douche froide juste avant de dormir peut également aider, mais il faut associer ceci à un maintien de votre chambre à une tempé­rature plus adéquate. Pour cela, il est recom­mandé de garder ses volets fermés l'après-midi. Vous avez aussi la possi­bilité d'humidifier légèrement les draps, voire l'oreiller, avec un brumisateur.

Enfin, il convient de débrancher vos appareils poten­tiel­lement source de chaleur. Pour la nourriture et l'hydratation, manger léger et boire beaucoup d'eau semble indis­pen­sable. Et si vous y êtes sensible, la méditation peut s'avérer vertueuse, afin d'apaiser son esprit.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.