La saison a vu le nombre d'interpellations effec­tuées par la police municipale s'envoler, en parti­culier pour des faits liés au trafic de drogue. Le maire réclame davantage de préro­ga­tives pour les agents, "bien souvent les premiers arrivés sur place, pour les problèmes du quotidien comme pour les évène­ments les plus tragiques".

Relire à ce sujet : Délinquance : « un été tendu » regrette la Ville de Nice, qui promet « encore plus de fermeté »

"Vous avez été au rendez-​vous !" Ce jeudi 9 septembre à la Villa Masséna, Christian Estrosi a dévoilé le bilan estival de notre police municipale. Au total, 2.096 inter­pel­la­tions ont été opérées à Nice pour des faits majeurs (violences, vols, trafic de drogue, port d'arme illégal…). Une hausse de 37% par rapport à 2020. 

Un été agité, donc, pour les agents présents sur tous les fronts. "Vols, stupé­fiants, nuisances, mendicité agressive"La première police municipale de France n'a pas chômé. 

En immersion : Avec la police municipale, du centre de comman­dement aux brigades de nuit

WhatsApp Image 2021 09 10 at 10.01.10
Photo : Clément Avarguès, Nice-Presse

De nombreuses incivi­lités ont également été sanctionnées, avec 2.484 infrac­tions recensées. La crise du Covid-​19 a eu sa part dans ce bilan avec 215 atteintes aux règles sanitaires.

La municipale en première ligne

Les agents ont été parti­cu­liè­rement solli­cités avec 23.491 appels passés au standard de la municipale. Dans la majorité des cas, cette dernière était la première à inter­venir, juste avant les nationaux.

Le rôle des bornes d'appel d'urgence n'a pas été moindre. Avec 837 déclen­che­ments, elles ont permis des inter­ven­tions en flagrance, résultat d'un dépla­cement rapide, notamment pour des vols à l'arrachée ou des violences. 

Relire : Nice : les compé­tences de la police municipale reconnues au niveau international 

WhatsApp Image 2021 09 10 at 10.02.22
Photo : Clément Avarguès, Nice-Presse

Le maire de Nice s'est félicité de ce bilan : "Je le répète souvent : nous avons la première police municipale de France mais aussi la plus engagée. Les Niçoises et les Niçois le savent et maintenant le pays le sait et le reconnaît".

Le maire réclame plus de pouvoirs

L'ensemble des 2.096 inter­pel­la­tions de l'été portent le bilan à 5.894 depuis le début de l'année. Parmi elles, 1.503 rien que pour le trafic de stupé­fiants, soit +2,5% par rapport à l'année dernière. 

Malgré tout, pour ce sujet majeur, les municipaux sont dans l'impossibilité de verba­liser et doivent donc passer le relais aux officiers de police judiciaire. 

"Il est urgent qu’un nouveau projet puisse être présenté afin (que la PM) inves­tisse de nouveaux champs de compé­tence" a expliqué Christian Estrosi qui réclame un élargis­sement de leurs prérogatives.

Cette cérémonie a mis à l'honneur la police municipale avec la remise d'une Marianne d'Or pour saluer, notamment, son action lors de l'attentat de la basilique Notre-​Dame le 29 octobre 2020. Anthony Borré, le premier adjoint au maire, a également reçu cette récompense. 

Plusieurs agents ont été distingués pour des actes de bravoure et de courage.

Relire : DECRYPTAGE. Les mauvais chiffres de la délin­quance dans les Alpes-Maritimes

Alexandre Chavance, avec Clément Avarguès

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.