"Ils font Nice" : chaque semaine, nos figures locales mises en vedette dans Nice-Presse

Depuis douze ans, La Cavaleta propose des visites touris­tiques ou des trajets quoti­diens. À bord de ces vélos-​taxis, il est possible de se balader le long de la Promenade, ou encore dans le Vieux-​Nice, tout en décou­vrant des anecdotes. 

Christophe Léon, le fondateur, revient sur son histoire. 

Comment est née la Cavaleta ? 

J'ai beaucoup voyagé en Asie : c'est un moyen de transport très développé là-​bas. Ça m'a donné envie de le faire aussi à Nice. Le côté sportif m'a également intéressé, sans compter que c'est un vrai transport de proximité. 

Capture decran 2023 06 23 a 15.15.28
Photo : Nice-Presse

On a quatre vélos, des petits modèles, qui ne sont pas tape à l'œil. C'est notre volonté de rester discrets. 

Que proposez-​vous ?

On a trois formules. Le tour décou­verte dure trente minutes, il est essen­tiel­lement basé sur le Vieux-​Nice. On a aussi le grand tour d'une heure, c'est la même chose mais avec un peu plus de bord de mer. On passe par le Negresco, le Port, la Place Garibaldi, la Promenade des Arts et on finit par la place Masséna. 

En troisième, il y a le tour prestige d'un peu plus d'une heure trente. On ajoute la réserve, l'église russe et le quartier des musiciens. On fait aussi des courses pour aller d'un endroit à un autre.

À travers ces balades, on raconte des anecdotes sur la ville. On a pas mal de Niçois. Il y a quelques temps, j'ai eu un père de famille qui a reçu ce cadeau. À la fin, il m'a dit 'vous m'avez appris des choses sur Nice, alors que je pensais tout savoir'. Il y a aussi une forte demande des résidents pour des courses-taxis.

On conseille de bonnes adresses, comme des restau­rants tels que Le Panier, Cose Cosi, Acchiardo, Chez Palmyre… Testés et approuvés !

Vous travaillez avec les enseignes locales ? 

Ça fait six ans que l'on travaille avec le Negresco. Il y a aussi la Pérouse, le Hyatt, le Splendid et depuis quelques temps avec l'Anantara Plaza. Des clients qui veulent aller dans le Vieux-​Nice favorisent les vélos-​taxis. On fait des petites balades de trente minutes avec trois EHPAD quasiment toute l'année.

Des anecdotes ?

L'été dernier, j'ai eu un appel du concierge du grand hôtel de Cap Ferrat. Il m'a dit "j'ai un client parti­culier, pouvez-​vous le prendre en charge ? Je l'amène en limousine". Il voulait faire un tour avec son fils. J'ai retrouvé le chanteur Souleye, qui est le mari d'Alanis Morissette. On a eu plusieurs stars, ce sont de belles surprises.

Des projets ?

On veut rester sur une petite structure, à taille humaine. On continue de privi­légier l'échange, sans audio-​guide. C'est très important. 

Pratique

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur ce site

Les tours décou­vertes sont à partir de 40 euros

Elles et ils font Nice :

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.