Des établis­se­ments rénovés, plus verts et une rentrée placée sous le signe de la culture : le maire présentait vendredi les moyens déployés dans nos écoles. 

Christian Estrosi a remis un cartable sur son dos un peu plus tôt que les petits niçois. À quelques jours de la rentrée scolaire, le maire, accom­pagné notamment de son adjoint à l'Éducation Jean-​Luc Gagliolo, visitait l'école publique Les Orangers vendredi 27 août. Au total, ce sont plus de 770.000 euros qui ont été investis dans cet établis­sement de Saint Roch : carrelage, volets roulants, parvis, clôture, peinture, travaux d'accessibilité… 

Les enfants du quartier bénéfi­cieront de locaux rénovés du sol au plafond, dans ce groupe scolaire composé d'une école mater­nelle et d'une école primaire. Le maire a également présenté toutes les actions menées cet été : ce chantier figure ainsi parmi les 176 autres qui ont été menés dans 86 écoles niçoises, pour un budget total de 2.5 millions d’euros.

100% culture à l'école

Des écoles rénovées, mais aussi plus vertes. Ce ne sont pas moins de 16 cours qui auront été "végéta­lisées" en ville d’ici à la fin 2021. Objectif : "rafraichir, améliorer la qualité de l’air, offrir des espaces pour proposer des activités pédago­giques aux enfants, comme la création de potagers".

Une initiative que la munici­palité souhaite poursuivre, toujours avec d'importants moyens : de 2021 à 2026, ce sont 3 millions d’euros qui seront investis dans cet initiative majeure.

Niveau pédago­gique, les cours s'appuieront sur de nouveaux outils, grâce au déploiement de vidéo­pro­jec­teurs connectés et à l’installation de tableaux blancs tactiles. 

Le plan 100% culture va poursuivre son dévelop­pement progressif. Présenté en février dernier, il concerne pour l’instant 21 des 86 écoles de la capitale azuréenne. Le but : donner accès aux élèves à la culture, à l’art et au patrimoine.

À ce sujet : Écoles à Nice : un plan à 1,6 million d’euros pour renforcer l’enseignement artis­tique des petits

Prudence sanitaire

Sur place, Christian Estrosi a également pu évoquer le protocole sanitaire en vigueur dès la rentrée, souhaitant rassurer les parents. 

Au programme, tout un arsenal, bien maîtrisé maintenant : gestes barrières, réserves de masques pour les personnels, mais aussi de gel hydro­al­coo­lique, de virucide et de savon… 

Ce à quoi vient s’ajouter l’installation, d'ici aux vacances de la Toussaint, dans les 173 restau­rants scolaires, de détec­teurs permettant de mesurer la concen­tration de CO2 dans les pièces, pour gérer l'aération des locaux. La Smart City accom­pagne même les plus petits d'entre nous.

Lire aussi : Alpes-​Maritimes : une rentrée des classes sous le signe de la vaccination

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.