Info Nice-Presse : c’est décidé, l’ex-LR Thierry Mariani va mener la liste du Rassemblement national aux régionales en PACA

L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy devrait, sauf surprise, mener la liste frontiste, avec la ferme intention de siphonner les voix de la droite. Les sondages lui sont plutôt favorables
thierry mariani rassemblement national
Photo : OSCE

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

D’après nos informations, confirmées sans détour par deux cadres nationaux du Rassemblement national très proches du dossier ainsi que par deux élus locaux de premier plan, Thierry Mariani sera la tête de liste du parti aux prochaines régionales en PACA.

Un suspens était encore possible ces dernières semaines, puisque le sénateur marseillais Stéphane Ravier, réélu en septembre dernier, et le maire de Fréjus David Rachline étaient également sur la ligne de départ. Cette candidature ne sera pas annoncée officiellement dans l’immédiat, COVID oblige.

Le 22 septembre dernier, à l’occasion d’un entretien qu’il nous avait accordé, M. Mariani avait confirmé qu’il “réfléchissait” à se lancer, sans prendre de décision “avant décembre 2020”, tant que les dates du scrutin, notamment, n’étaient pas claires. Sauf changement de programme lié à la crise sanitaire, les régionales et les départementales auront lieu en juin prochain.

Lire aussi > EXCLUSIF. Thierry Mariani (Droite populaire): “Les régionales en PACA? J’y réfléchis”

Passé au Rassemblement national en janvier 2019, il avait réussi à être élu eurodéputé dans la foulée. Longtemps parmi les ténors de la droite, il a été député du Vaucluse pendant plus de vingt ans, ministre des Transports de Nicolas Sarkozy entre 2010 et 2012.

Sa campagne devrait être axée sur son positionnement modéré et conservateur, pour rallier au RN les déçus de la droite locale et les plus rétifs à un accord entre LR et les macronistes, défendu par le maire de Nice Christian Estrosi.

Sollicité pour un commentaire, le conseiller régional de PACA Philippe Vardon s’est contenté de se réjouir “des têtes de listes tout à fait enthousiasmantes que (son parti va) proposer aux électeurs”.

Du côté des frontistes, dans notre région en tout cas, la campagne devrait réellement commencer en février, quand l’actualité sera moins focalisée sur la campagne vaccinale, nous a-t-on expliqué.

Celle du président sortant, le LR Renaud Muselier, s’est déjà lancée.

Régionales en PACA : les sondages

D’après une étude menée par l’Ifop (1) et publiée lundi 21 décembre, une liste RN conduite par Thierry Mariani en Provence-Alpes-Côtes-d’Azur arriverait en tête du premier tour en juin prochain, devant celle de Renaud Muselier.

L’élu du RN serait distancé au second tour, avec 37%, très proche des 40% que peut espérer la droite, et loin devant la gauche (23%).

Lire aussi > Élections régionales 2021 : en PACA, le Rassemblement national mené par Mariani donné en tête (sondage)

En septembre, l’institut Ifop donnait les Républicains vainqueurs avec aisance. Au premier tour, une liste de centre-droit dominerait avec 33% des suffrages, alors que dans une triangulaire au second, il gagnerait avec 40%.

Une liste RN conduite par le maire de Fréjus David Rachline ferait 33%, et la gauche menée par Sophie Camard (LFI) ou l’eurodéputée EELV Michèle Rivasi ferait 27% au second tour. Même une quadrangulaire donnait M. Muselier à 37%.


(1) – Ce sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 905 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas et comporte une marge d’erreur de 1,4%. Les entretiens ont été réalisés par questionnaire en ligne du 3 au 9 décembre.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
nice logements sociaux
Lire l’info

Logements sociaux : l’épineux cas niçois

Grande absente des débats lors de la campagne électorale, la question des logements sociaux à Nice divise et interroge. Mais bien que souvent évité et parfois source de polémiques, le sujet n'en reste pas moins essentiel. Alors, où en est-on exactement ?
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
8
Share