Présidentielle 2022 : Christian Estrosi appelle la droite à se rassembler derrière Emmanuel Macron, sous conditions

Fusillade à Nice Christian Estrosi
Photo : LR

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
54
Shares

Le maire de Nice appelle les Républicains à se rassembler derrière une candidature d’Emmanuel Macron pour la présidentielle 2022, si le chef de l’État donnait des garanties à la droite. «Aucun candidat LR» n’aurait la légitimité suffisante pour dépasser une «candidature de témoignage» pointe Christian Estrosi.

PRÉSIDENTIELLE 2022 — Jamais le soutien du maire de Nice au président de la République n’avait été aussi clair. Dans un entretien accordé ce 31 août au Figaro (article réservé aux abonnés), Christian Estrosi propose à ses amis de la droite et du centre de «passer un accord avec Emmanuel Macron» en vue de la prochaine élection présidentielle.

Pour cela, l’ancien ministre de l’Industrie propose que soit mis sur pieds un «projet commun», condition selon laquelle le chef de l’État donnerait des garanties à la droite, «face à la gauche» pour éviter un affrontement entre les extrêmes «noirs, rouges et verts» (RN, communistes/LFI, écolos).

«En le disant aujourd’hui, je sais très bien que cela a plus de chances d’échouer que de réussir. L’équation est extrêmement difficile» reconnaît le président délégué de la région PACA.

Pas de candidature LR

Pour lui, les Républicains doivent abandonner l’idée d’une «fuite en avant avec une candidature de témoignage» (pour lui, Valérie Pécresse, François Baroin et Xavier Bertrand n’ont aucune chance).

«Emmanuel Macron serait le mieux placé pour permettre à mes amis de droite de participer à des responsabilités gouvernementales pour redresser la France» analyse-t-il encore, même s’il n’a pas abordé ce sujet directement avec le président pour l’instant.

La sécurité et la santé comme priorités

Deux priorités pour le maire de Nice. La première, «la situation de notre pays en matière de sécurité, plus préoccupante que jamais» qui impose au «gouvernement d’agir avec force pour établir l’autorité et l’ordre, réformer la justice des mineurs et confier des pouvoirs supplémentaires aux polices municipales».

La deuxième, la santé : «il est urgent de décentraliser et d’accepter que les élus locaux puissent jouer un rôle stratégique opérationnel dans l’organisation des services locaux.»

Le mouvement politique de Christian Estrosi «La France audacieuse» se réunira le 22 septembre, l’occasion de se transformer en véritable parti politique, sans forcément «présenter un candidat en 2022» mais déterminé à «peser dans le débat sur la décentralisation» et prêt à «envisager des alliances».

Partagez cette info :

Total
54
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse