Le contexte : Depuis la fin du confi­nement, plusieurs quartiers de Nice (le Port Lympia, les Ponchettes,…) sont victimes d'une montée sans précédent récent d'actes de délin­quances. En juin, une vague de fusillades dans des zones de sécurité priori­taires de la ville a éclaté, sur fond de trafic de drogues. Sans renforts de la police nationale, la Ville de Nice a bien du mal à juguler la violence.

10:00 : Estrosi propose d'embaucher "80 policiers municipaux"

Le maire de Nice réclame de nouveaux pouvoirs de police à l'État si il étoffait les effectifs de la PM. Il annonce également la demande d'expulsion de "30 familles" dans les logements sociaux des Moulins. >> Notre décryptage et l'essentiel à retenir par ici

20:40 : Nice Presse fait le point

Environ "90 effectifs" sont envoyés entre Nice et Toulon, villes confrontées à la violence du crime organisé, ont annoncé Christian Estrosi et Hubert Falco.

Des tirs en pleine rue ont éclaté dans les deux villes en ce début de semaine. À Nice, un commando équipé d’armes de guerre a blessé un homme qui s’est enfui. À Toulon, un "caïd marseillais" a été assassiné devant sa femme et ses enfants. >> Le décryptage de la rédaction par ici

Fusillades Nice Toulon juillet 2020
Visuel : Nice Presse

11:00 : "Il faut renforcer Nice"

Sur Twitter, le syndicat policier Unité SGP Police a regretté que les "collègues inter­viennent dans des condi­tions toujours aussi compli­quées sur ce secteur (les Moulins, ndlr). Seul le renfort massif et pérenne d'effectifs permettra d'endiguer ce fléau.  Il y a urgence à renforcer Nice et les circons­crip­tions des Alpes-Maritimes."

"Unité SGP Police 06 demande urgemment le reclas­sement de Nice en secteur difficile."

03:00 : Les premiers éléments

Un "commando" de dix individus (en fuite), un blessé, des armes de guerre… On fait le point sur ce que l'on sait en ce mardi 21 juillet, près de 24 heures après la fusillade de Nice >> dans cet article récap.

21:30 : Nice-​Matin annonce que 60 policiers sont envoyés en renfort

Une unité de force mobile va être envoyée dans notre ville après la nouvelle fusillade de ce matin, révèle Nice-​Matin.

20:30 : Le décryptage de la rédaction

(Voir l'article) CARTE. Depuis le début de l’année, déjà 5 fusillades ont éclaté dans la cité précaire des Moulins à Nice. Plus d’une dizaine ont été dénom­brées à travers la ville. Pendant ce temps, les effectifs de la police nationale fondent, au grand désarroi de la munici­palité, des syndicats concernés… et des habitants confrontés au crime organisé et à une violence perpétuelle.

Nice Fusillades

19h10 : Philippe Vardon (RN), "Les trafiquants de drogues font la loi"

Commentaire sur Twitter du conseiller régional et municipal Rassemblement national Philippe Vardon : "En 2008, à peine élu, Christian Estrosi était venu dans ce quartier en promettant de « terro­riser les voyous dans la ville ». Voilà où nous en sommes après deux mandats ! Les trafi­quants de drogues font la loi…"

19h00 : Éric Ciotti (LR), "Une scène de guerre"

Le député de Nice a réagi sur Twitter : "Scène de guerre ce matin dans le quartier des Moulins à Nice. Le problème est simple : ces délin­quants ne craignent plus la justice, ne la redoutent plus, ils la provoquent, la dénigrent et l’insulte. La réaction doit être implacable!"

18h30 : La réaction de Christian Estrosi, maire LR de Nice, aux tirs de ce matin

"Suite aux nouvelles détona­tions entendues ce matin, à 9h30, dans le quartier des Moulins à Nice, j’exige un plan d’action immédiat permettant de rétablir l’ordre dans les quartiers de recon­quête républi­caine" a déclaré le maire sur les réseaux sociaux.

"Depuis le décon­fi­nement, la situation du quartier des Moulins, comme celui des Liserons, est très préoccupante."

"La semaine dernière, avec mon 1er adjoint Anthony Borré, nous deman­dions au ministre de l’Intérieur de renforcer les effectifs de la police nationale, d’endiguer le trafic de drogue, et de faire figurer Nice dans les villes pouvant bénéficier du plan national de sécuri­sation renforcée."

"Alors qu’il manque 100 effectifs de police nationale, je demande une nouvelle fois des moyens supplémentaires."

"Si l’Etat n’est plus en capacité de mettre en place les moyens néces­saires, qu’il confie aux Maires qui le souhaitent, la possi­bilité de pouvoir agir plus fortement."

"D’ailleurs, c’est une nouvelle fois les images de Nice, mises à dispo­sition des services judiciaires, qui permet­tront de faire avancer l’enquête. Merci aux services de police qui ont déjà procédé à 3 inter­pel­la­tions ce matin dans le cadre de cette enquête."


16h30 : VIDÉO. Fusillade en pleine rue à Nice : Les premières images des coups de feu aux Moulins (voir notre article)


11h00 : Nice : Des coups de feu tirés

(Source : Nice-​Matin) La police a bouclé ce matin le quartier des Moulins vers neuf heures après une nouvelle alerte aux coups de feu.

Les détona­tions ont éclaté dans cette zone de sécurité priori­taire sans mobile apparent.

Des douilles ont été retrouvées sur place. Trois personnes ont été entendues sous le régime de la garde à vue par les enquê­teurs. La police judiciaire de Nice est saisie.

Le 19 juin dernier, une fusillade avait éclaté au même endroit, là encore sans tireur identifié, ni blessé.

Dans la foulée, des « barri­cades inquié­tantes » avaient été dressées, selon la police.

Réagissez