“Ils font Nice” : chaque semaine, nos figures locales mises en vedette dans Nice-​Presse.

Depuis 2022, le restaurant "Alice and I" propose des recettes gourmandes issues d'une cuisine respon­sable. Ici, vous pourrez découvrir une petite carte avec des plats qui changent chaque semaine. Rencontre avec Marlène Dulery, la fondatrice. 

Comment est né "Alice and I" ?

J'étais déjà dans la restau­ration depuis des années, en tant que chef à domicile ou bien traiteur événe­mentiel… J'ai également donné des cours de cuisine. Pendant neuf ans, j'ai vécu à Londres, puis pendant trois ans à San Francisco. En 2018, je suis revenu à Nice avec l'envie d'un nouveau challenge !

Capture decran 2024 06 12 a 16.09.53
Photo : Nice-Presse

Un jour, je suis allée manger dans un restaurant, rue Vernier, avec une copine. La proprié­taire m'a expliqué qu'elle vendait. J'ai donc décidé de me lancer. Ça faisait un moment que j'y pensais. "Alice and I" est né. Le nom est une référence à Alice aux Pays des Merveilles.

C'est un personnage que j'adore. Dans le film, elle dit que tout le monde veut que la magie opère mais que personne ne veut y croire. Personnellement, j'y ai toujours cru !

Que proposez-​vous ?

On a une carte très courte, qui change toutes les semaines, avec quatre/​cinq plats. Je m'adapte en fonction de ce que je trouve sur le marché, le jour même, notamment au niveau des légumes. C'est essen­tiel­lement du bio. 

Pour la viande, j'ai un super bon boucher, je ne me fournis pas en gros. Ça permet d'avoir un roulement, sans restes, et surtout de proposer du frais tous les jours ! L'important, ce sont les bons produits, le fait maison.

ipiccy image 9 2
Photo : Alice and I

Par exemple, cette semaine, on va retrouver deux burgers, dont un végétarien. À cela s'ajoutent des pâtes avec un pesto d'herbes avec des graines de tournesol grillées, du citron, des tomates confites… Il y a aussi des courgettes rondes farcis à la feta, la patate douce rôtie avec des pois chiches grillés et une salade de saison… En fonction de ce que les produc­teurs ont sur le marché, ça peut changer d'un jour à l'autre.

Depuis quelques semaines, on fait également des brunchs avec quatre menus diffé­rents. Le "English Breakfast", le "Shakshuka" c'est plutôt inspiré des pays du Moyen-​Orient, la tartine du jour et enfin il y a une grande assiette à partager.

Vous avez également écrit un livre dédié à la cuisine… 

Il est sorti il y a quinze jours. On y retrouve ma vie, comment j'ai grandi avec la nourriture, mes souvenirs familiaux… Il y a un programme et des recettes sur quatre saisons. A l'étranger, j'ai pu réaliser comment les Français étaient vus par les Anglais et les Américains.

Ils nous imaginent comme des personnes qui mangent beaucoup, et boivent du vin, mais qui ne grossissent pas. Dans ce bouquin, je parle de notre éducation à la nourriture : le choix des produits, le fait maison avec des choses simples… 

Capture decran 2024 06 12 a 13.14.25
Photo : Nice-Presse

Vos meilleurs souvenirs ?

C'est surtout le lien avec mes clients. Ils disent souvent qu'ils se sentent comme chez eux ou qu'ils ont l'impression de venir chez moi.

Et pour la suite ? 

Le projet serait de se détacher un petit peu du restaurant pour continuer vers de nouveaux projets. J'aimerais reprendre des boulots de chef à domicile. Et pourquoi pas partir sur un second livre, ou bien faire de la radio…

En savoir +

  • 20 rue Vernier
  • Ouvert le mardi et mercredi, de 10 h à 15 h
  • Le jeudi et vendredi, de 10 h à 15 h et de 19 h à 21 h 30
  • Le samedi, de 10 h à 14 h et de 19 h à 21 h 30
  • Le dimanche de 10 h à 14 h
  • Pour plus plus de rensei­gne­ments, vous pouvez vous rendre sur ce site

Elles et ils font Nice :

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.