On connaît les trois candidats qui se lancent pour la majorité prési­den­tielle à Nice, tous trois membres de l'équipe du maire depuis des années.

Il s'était bien battu il y a deux ans. Le maire-​adjoint Graig Monetti se lance, à nouveau, dans la bataille des légis­la­tives. Son inves­titure, il l'a obtenue par le vote de majorité communale et avec le soutien de Christian Estrosi, ce vendredi 14 juin.

Il s'apprête à mener campagne dans le secteur le plus scruté de la ville, celui qui comprend le littoral, une large part du centre et le Port Lympia. Le fief d'Eric Ciotti, élu sans discon­tinuer depuis 2007. Lequel est candidat à sa réélection, cette fois avec l'appui de Marine Le Pen et du Rassemblement national, en plus de son étiquette des Républicains.

Dans la troisième circo, c'est Philippe Pradal (Horizons) qui va tenter de se maintenir. Dans la cinquième, l'adjoint au maire Gaël Nofri (Horizons) annonçait sa candi­dature dans Nice-​Presse, plus tôt dans la journée. L'un fera, notamment, face au vice-​président du conseil dépar­te­mental Bernard Chaix (RN et LR), l'autre à la sortante Christelle d'Intorni (idem).

Dans les trois circons­crip­tions niçoises, les candidats du "Nouveau Front populaire" sont Olivier Salerno (LFI, 1re), Laure Quignard (PS, 3e) et Fabrice Decoupigny (EELV, 5e).

Rappelons le second tour de 2022 : 56,33% pour Eric Ciotti, 43,67% pour Graig Monetti.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.