Nice : Christian Estrosi veut des preuves d’amour pour les policiers

Depuis l’ancien hôpital Saint-Roch, futur super-commissariat réunissant polices nationale et municipale, le maire de Nice a salué l’action des forces de l’ordre en s’engageant à se battre pour du concret : le reconnaissance des citoyens pour les agents, de nouvelles technologies contre le crime et de meilleures conditions de travail 
christian estrosi police municipale nice
Photo : Nice-Presse

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
1
Shares

84.000 appels au secours traités, 5.700 interpellations réalisées (+34% !)… En 2020, plus que jamais, la police municipale de Nice, la première de France, a été sur tous les fronts. «C’est un bilan exceptionnel. Vous avez été présents face à l’abject, à l’horreur du terrorisme» souligne le maire Christian Estrosi lors du bilan annuel, tenu le 28 janvier. «Pendant le premier confinement, quand chacun était réfugié chez soi, vous étiez dehors à nous protéger».

INTERVIEW — Christian Estrosi : “La Smart City fait ses preuves tous les jours”

«77% des Niçois ont une bonne image de leur police municipale, un habitant sur trois a déjà fait appel à vous» égrène encore l’édile. «On nous a caricaturés : Estropolis, Big Brother, ultra-sécuritaire… mais vous avez montré votre efficacité» tacle-t-il encore, en direction des oppositions RN et écolos, comme de certains médias, notamment à gauche.

«Le futur de la sécurité»

«Nice ouvre une nouvelle voie en devenant une force partenaire, et non pas complémentaire, de la police nationale». Un discours appuyé par le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez : «nombreux sont mes collègues préfets bien jaloux de ne pas avoir des agents comme vous comme partenaires sur le terrain. Nous sommes côte à côte, comme un emblème des valeurs que nous défendons et de ce que va devenir la sécurité dans le futur».

LA DÉPUTÉE BRENIER VA SE BATTRE POUR DE MEILLEURES CONDITIONS DE TRAVAIL
«Nous devons revaloriser leurs salaires, qui sont très inférieurs à ceux des agents de la police nationale» soulignait la députée LR des Alpes-Maritimes Marine Brenier dans nos colonnes en décembre. «De grands progrès restent à accomplir sur le volet social. Nous proposerons des amendements sur de prochaines lois en rapport avec la sécurité pour résoudre le problème».

Au-delà de l’hommage au travail des forces de l’ordre, le maire de Nice veut également leur apporter un soutien appuyé dans une période troublée : «On a pu entendre des accusations de violence et de racisme à l’égard de la police. Certains veulent faire croire qu’elles sont systémiques. La violence vient souvent d’individus cagoulés, quand, en face, ce sont les policiers qui protègent nos libertés.»

Christian Estrosi poursuit : «Je veux que l’on soit à la pointe de ce combat et je vous appelle à témoigner de votre amour pour votre police. Nous avons ouvert une plateforme internet (par ici) : vos témoignages et vos idées permettrons de constituer un livre blanc que je remettrai au ministre dans le cadre du Beauvau de la sécurité». 

Une campagne de communication, «Eux, marchent vraiment pour notre liberté!» a également été dévoilée par la Ville.

Cette année, l’extension des compétences de la police municipale devrait franchir de nouvelles étapes, répondant à une réclamation de longue date, émise notamment par le maire de Nice.

police municipale nice
Photo : Nice-Presse

INTERVIEW. MARINE BRENIER : “LA POLICE MUNICIPALE DE NICE EST DEVENUE UN EXEMPLE D’EFFICACITÉ”

Sur le terrain de la sécurité toujours, «nous avons plusieurs autres combats à mener» soulignait ce dernier dans nos colonnes début janvier. «Je pense à la reconnaissance faciale. Nous pourrions arrêter très rapidement des criminels fichés dès lors qu’ils tenteraient de se déplacer dans notre ville, et nous gagnerions un temps fou pour retracer leurs déplacements pendant les enquêtes de police. Nous pourrions aussi faire un travail extraordinaire dans le cas des disparitions d’enfants ou de personnes déficientes». 

À voir si, là encore, Nice montera la voie.

LES RECRUTEMENTS DANS LA PM
«Quand les 100 agents de la police nationale promis par le ministre seront là, je recruterai à nouveau dans ma police municipale. C’est donnant-donnant» avançait le maire dans un récent entretien publié par Nice-Presse. Le bilan 2020 de la PM a été l’occasion d’annoncer «20 recrutements dès aujourd’hui», alors que 550 agents sont déjà en service. Comme nous le rapportions, près de 200 bornes d’appels d’urgence sont en cours d’installation en ville, une idée déjà «approuvée par 79% des Niçois, même avant l’attentat du 29 octobre». Quatre agents sont également formés au maniement des drones, plusieurs ayant été commandées par l’Agence métropolitaine de gestion des risques, tandis que la brigade cynophile va être renforcée.

Partagez cette info :

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse