Cet hôtel quatre étoiles doit ouvrir en décembre 2023.

A l’origine, les travaux devaient débuter en 2021. Retardés par des contraintes techniques du site, mais aussi par la paperasse adminis­trative et la crise sanitaire, ils ont finalement commencé en mars 2022. 

11 mois plus tard, le projet "avance bien", avec un objectif, ouvrir les portes de cette future résidence hôtelière haut de gamme au pied de la colline du Château en décembre prochain. Le maire, Christian Estrosi, visitait d'ailleurs les lieux le 16 février, pour confirmer le bon dérou­lement du chantier.

SEGURANE1 1536x1024 1 edited

Un hôtel de 43 chambres

Le Palais Segurane et ses 2.500 mètres carrés se trans­for­meront en un quatre étoiles avec 43 chambres, chacune d’une super­ficie de 20 à 80 mètres carrés. Toutes équipées d'une kitchenette.

Ce concept de boutique-​hôtel, destiné princi­pa­lement aux familles, proposera une galerie d'art au rez-​de-​chaussée, ainsi qu’un spa, une salle de confé­rence et des espaces de restauration.

L'ensemble sera situé à quelques pas du "nouveau" Port Lympia, réaménagé et redynamisé par les travaux annoncés par la Métropole, achevés avant 2030 pour l'essentiel.

Respecter le patrimoine niçois

Afin d’implanter ce nouvel équipement au cœur d’une zone histo­rique de Nice, les archi­tectes ont dû opter pour des façades extérieures stric­tement identiques à celles des immeubles du quartier.

Selon la munici­palité, 800 chambres supplé­men­taires devraient être créées d’ici à 2025. Une majorité dans des établis­se­ments quatre ou cinq étoiles.

Cela pourrait engendrer la création de plus de 2.000 emplois. Ces projets, à l’image de celui du complexe Village Garibaldi, repré­sen­te­raient 200 millions d'euros de retombées écono­miques poten­tielles pour le territoire.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.