Jeudi a été dévoilée la promotion 2024-​2025 du label "Cuisine Nissarde". Gage de qualité, l'appellation a récom­pensé 31 restau­rants cette année. 

Chaque année, début juillet, l'organisme "Cuisine Nissarde" révèle le nom des établis­se­ments ayant répondu à l'ensemble des critères pour obtenir ce label tant convoité. Permettant de diffé­rencier au premier coup d'œil une véritable maison tradi­tion­nelle d'un attrape-​touristes, ce macaron est remis à une poignée d'adresses dans la métropole Nice Côte d'Azur.

Créé en 1998, il est attribué depuis 2014 par l'office de tourisme métro­po­litain. Son objectif étant de valoriser une cuisine authen­tique et locale. Parmi les règles à respecter pour en bénéficier, les profes­sionnels doivent suivre les recettes tradi­tion­nelles, afficher un attachement au patri­moine et à l’histoire de la cuisine niçoise, mais aussi offrir une cuisine et un accueil de qualité. Il faut par exemple cinq spécia­lités de chez nous pour les restau­rants et trois pour les snacks.

Nouveauté en 2024, il n'y a plus deux mais trois catégories, avec l'ajout des "traiteurs - Coum'en maioun". Une première entre­prise a été saluée par cette distinction, à savoir La Passion des mets, à Saint-Laurent-du-Var. 

20 adresses à Nice

30 autres sociétés ont glané cette précieuse label­li­sation, soit deux de moins qu'en 2023, lorsque 33 restau­rants y avaient eu le droit. Si l'on se concentre dans un premier temps sur Nice, on en recense 20, contre 21 l'an passé. 

Une liste comprenant les enseignes suivantes : 

  • Acchiardo (38 rue Droite)
  • Auberge de l’aire Saint-​Michel (chemin de Chateaurenard)
  • Lou Balico (20 avenue Saint-Jean-Baptiste)
  • Chez Cane (317 avenue de Fabron)
  • Chez Davia (11 bis rue Grimaldi), déjà évoqué dans nos colonnes par ici
  • Lu Fran Calin (5 rue Francis Gallo)
  • La Gaité Nallino (72 avenue Cap-de-Croix)
  • Le Safari (1 cours Saleya)
  • La Table à Julie (50 rue Arson)
  • La Table Alziari (4 rue Francois Zanin)
  • Le Tchitchou (29 avenue Georges Clemenceau)
  • Chez Thérésa (28 rue Droite) à retrouver dans cette édition du Ils Font Nice
  • D’Aqui (28 rue Cassini)
  • Lou Pelandroun (4 boulevard Joseph Garnier)
  • Receta de Jou (4 place de la Gare du Sud) dont on vous parle dans cet article !
  • Socca du Cours (Place Charles Félix)
  • Barba Bléa (une nouveauté située au 23 rue Delille)

Les trois nouveaux de l'année dernière ont confirmé leur présence en renou­velant l'agrément : La Ratapignata (63 avenue du Ray), L’Escalinada (22 rue Pairolière) que nous évoquons dans ce reportage et A Buteghinna (11 rue du Marché).

11 établissements dans métropole niçoise

Mais comme nous l'expliquions, des établis­se­ments localisés près de la capitale maralpine se sont également illustrés. Ils sont donc au nombre de onze en 2024, contre douze auparavant. On retrouve globa­lement les mêmes noms :

  • Lou Bantry (Villefranche-​sur-​Mer)
  • La Capeline (Toudon)
  • L’Estragon (Le Broc)
  • La Gaudriole (La Gaude)
  • La Table du Rousset (Ascros)
  • Le Pous Café (Rimplas)
  • Les Halles du Mercantour (Saint-​Martin-​Vésubie)
  • La Raïola du Béal /​ Maison Galarato (Cagnes-​sur-​Mer)
  • La Boulangerie du Terroir /​ Chez Alec et Bruno (Saint-​Dalmas, Valdeblore)
  • Nous avons aussi un petit nouveau, L'Oliveraie /​ Chez Grec (Colomars)

Et donc La Passion des Mets (Saint-​Laurent-​du-​Var), qui appar­tient aux trois classi­fi­ca­tions désormais, "restaurant", "merenda e goustaroun" et "traiteur". Seule maison dans ce cas.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.