En octobre 2021 la Ville de Nice présentait son plan "Nice 100% Culture à l’Ecole". Une opération assortie d'un appel à projets à desti­nation du monde artis­tique. Il ne reste que peu de temps pour déposer votre candidature.

D'abord déployé dans 21 écoles, ce dispo­sitif sera étendu à 51 établis­se­ments pour la rentée 2022-​2023, comme nous le détail­lions dans un précédent article.

"Nice 100% Culture à l’Ecole", c'est la décou­verte de l'art et du patri­moine direc­tement dans les classes pour les petits niçois.

Réalisé en parte­nariat avec le ministère de l’Éducation nationale, celui de la Culture et le réseau des acteurs culturels métro­po­li­tains, ce plan va proposer chaque année un minimum de douze heures d’enseignement dédié.

"Je m’engage à ce que chaque enfant scolarisé à Nice bénéficie d’une activité cultu­relle à l’école : musique, théâtre, chant, écriture, arts plastiques…" annonçait Christian Estrosi en 2020, pendant les municipales.

Pour développer ce projet, destiné à, en partie, porter la candi­dature de Nice comme capitale européenne de la culture 2028, une enveloppe d'1.6 millions d'euros sera débloquée. 

Recherche d'intervenants

Par ce plan, la Ville de Nice souhaite également soutenir finan­ciè­rement et valoriser l’activité créative des artistes.

Mais le budget ne va pas se suffire à lui même. La parti­ci­pation des profes­sionnels est essen­tielle à la réussite de ce dispositif.

La munici­palité recherche donc des volon­taires qui souhaitent s’investir dans des inter­ven­tions en milieu scolaire à desti­nation des élèves de primaire.

"Le projet pourra se dérouler sous forme de résidence de création-​transmission ou d’atelier de pratique artis­tique" précise la mairie.

Les candidats peuvent ainsi postuler sur l’un ou l’autre des formats ou sur les deux à la fois.

Cinq axes sont mis en avant :

  • Education aux arts plastiques
  • Education au patri­moine et à la littérature
  • Education à l’image
  • Education musicale
  • Education au spectacle vivant

Le dépôt des candi­da­tures est ouvert jusqu'au 25 février. Fin mars, des jurys les exami­neront sur la base du profes­sion­na­lisme du candidat ainsi que de la qualité des inter­ven­tions éduca­tives qu’il aura pu réaliser auparavant.

Les jurys seront composés des repré­sen­tants de l’Éducation nationale, de la Direction régionale des affaires cultu­relles, de la Direction de la culture et du patri­moine de la Ville de Nice ainsi que des référents profes­sionnels reconnus. 

Fin mai, une validation sera donnée aux artistes défini­ti­vement retenus.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.