Des tableaux colorés et des oeuvres poétiques, le tout formant un ensemble lumineux et moderne… l'exposition "Les Lascar(e)s du Palais" emménage au Palais Lascaris, dans le Vieux-​Nice, jusqu’au 5 juillet 2021.

WhatsApp Image 2021 06 24 at 17.32.28
Photo : Lili Claudet /​ Nice-​Presse

Amis depuis plusieurs années, Annabelle Tattu et Rice n’en sont pas à leur première colla­bo­ration. Ayant toujours été sur la même longueur artis­tique, ils ont pendant longtemps partagé le même atelier.

Et pourtant, ils ont deux univers totalement opposés : "C’est pour cela que ça fonctionne aussi bien". Alors qu’Annabelle a un style plutôt "onirique et fantas­tique", celui de son coéquipier est davantage "subversif et ludique".

"Passerelles de rêves"

Annabelle Tattu travaille sur les pièces qui sont exposées depuis le premier confi­nement. L’artiste exerce sur de nombreux supports : "J’adore toucher à tout et j’ai besoin de changer tout le temps, sinon je m’ennuie". Huile, acrylique, peinture ;  elle n’hésite pas non plus à alterner et mélanger les matières : "Ça va dépendre de mes envies et de mes humeurs."

Parmi ses réali­sa­tions, deux mêmes éléments ressortent souvent : le bleu, et les gouttes. "Elles repré­sentent pour moi le rêve, qui est le fil conducteur de mon travail" explique-t-elle.

WhatsApp Image 2021 06 24 at 17.32.28 3
Photo : Lili Claudet /​ Nice-​Presse

Sans vouloir donner "d’interprétation" très définie à ses créations : "Une œuvre c’est une émotion, quelque chose d’instantané qui est propre à chacun. Moi j’offre juste des passe­relles de rêves".

Décalé et engagé 

Rice a quant à lui un coté "un peu moins calme et reposant". Ayant beaucoup voyagé, il s’est inspiré de toutes ses rencontres et des endroits qu’il a pu découvrir : "J’ai été ému par tout ce que j’ai pu voir, et j’ai cherché un moyen de l’exprimer".

Pour lui, l’art est un terrain de jeu et il ironise sur de nombreux sujets : "Je regarde le monde avec beaucoup d’humour et j’essaye de prendre du recul sur ce que je vois. Je retranscris ce que je suis". Exposer sa "Marianne Rasta" dans un musée aussi statu­taire que le Palais Lascaris semble pas mal l'amuser.

WhatsApp Image 2021 06 24 at 17.32.28 4
Photo : Lili Claudet /​ Nice-​Presse

Parmi les thèmes sur lesquels il apporte un regard cynique, le monde de consom­mation revient souvent : "Ce sont des sujets qui me touchent réellement et qu’il est important pour moi d’aborder". Et au-​delà de ses œuvres, il souhaite faire passer un véritable message. Le plasticien utilise l’art décalé pour mieux dénoncer ce qui l'agace. 

Les deux artistes ne semblent plus vouloir se quitter. En plus de partager une même exposition, le hasard a fait que leurs deux ateliers sont désormais côte à côte.

Utile

Exposition Les Lascar(e)s du Palais, Annabelle Tattu & Rice

Jusqu’au 5 juillet 2021

Palais Lascaris
15, rue Droite – Nice

Port du masque obliga­toire et respect des gestes barrières

Réagissez