24.000 refus d'obtempérer ont été compta­bi­lisés par les forces de l'ordre en 2019, d'après un rapport interne révélé par Le Figaro.

POLICE/​JUSTICE — "Sur le terrain, c’est le jeu de massacre" notent nos confrères. En France, les policiers sont confrontés à un refus d’obtempérer… toutes les 30 minutes.

D'après le Code de la route, il est établi "lorsqu'un conducteur refuse d'obéir à l'ordre de s'arrêter. Plus globa­lement, un refus d'obtempérer consiste à ne pas obéir à un ordre donné par l'autorité."

Un bilan publié par Le Figaro révèle que près de 24.000 refus d'obéir ont été réper­toriés en l'espace d'un an

Ce jeudi matin, un brigadier du Mans (Sarthe) a été écrasé par un conducteur ivre qui a tenté de prendre la fuite. Âgé de 43 ans, il était papa de trois filles.

C’est le troisième décès en mission (deux policiers, un gendarme) que les forces de l’ordre déplorent depuis janvier 2020.

"Insultés, menacés, molestés, ils incarnent un ordre que rejette une frange de la population en rupture avec les valeurs censées cimenter la commu­nauté nationale" souligne encore le quotidien. "La peur du gendarme s’est évanouie."

« La Nation a perdu un de ses héros » : Forte indignation après la mort d’un policier, écrasé par un automobiliste au Mans

Source : Le Figaro

Réagissez