Les prix des services publics locaux étaient présentés au conseil métro­po­litain le 14 décembre. Un point est dénoncé par l’opposition écolo­giste : l'absence d'augmentation des frais de station­nement pour les yachts. 

“Passez un joyeux Noël… Si vous avez les moyens”. C’est par ces mots que Fabrice Decoupigny dénonce cette décision de la Métropole niçoise. Dans le viseur de l'élu EELV, le dernier recueil des tarifs des services publics pour l’année 2023.

Pourquoi cet agacement ? La collec­tivité "demande un effort financier à tous les usagers des services publics… Sauf aux grands proprié­taires de yachts ! Après tout, c’est bientôt Noël, pourquoi ne pas faire un petit cadeau aux plus riches?" dénonce-​t-​il auprès des journalistes.

Pas d'augmentation au Port

Contrairement aux trans­ports en commun, dont les tarifs augmen­teront l'été prochain (on vous explique d'ailleurs par ici à quel point vous paierez plus cher), le station­nement des bateaux, et parti­cu­liè­rement des yachts, dans le port Lympia restera au même prix. (Mise à jour : la location des "VéloBleu" coûtera, elle aussi, bien plus cher).

Une politique que n'admet pas Fabrice Decoupigny. 

Outre l’amarrage, les forfaits d’approvisionnement en électricité et en eau des engins nautiques ne subissent pas de hausse.

"Tous les Niçois vont devoir se serrer la ceinture pour faire face à la hausse de leur facture d’électricité, de station­nement et de transport, mais pas les milliar­daires et leurs poubelles flottantes (…) qui viennent polluer nos côtes", regrette-​t-​il.   

"Et tout ça est passé très discrè­tement, pendant la Coupe du Monde. Ni vu ni connu. J’arrête là, car la colère risque de m’emporter, mais la nausée est bien présente. A Nice, plus vous êtes riche, moins vous payez".

Contactée lundi par Nice-​Presse, la Métropole n'a pas encore répondu.

Capture décran 2022 12 20 à 12.01.22
Capture décran 2022 12 20 à 12.01.39
Capture décran 2022 12 20 à 12.02.12

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.