Bilan humain, dégâts, initiatives solidaires… On fait le point sur le passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes

tempête alex alpes maritimes
Photo : gendarmerie des Alpes-Maritimes sur Twitter

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
12
Shares

Le bilan provisoire

2 morts, 8 personnes portées disparues, 13 recherchées (+3). Un berger français a été retrouvé mort dans le fleuve Roya mais il n’a pas encore été «identifié avec précision» d’après le préfet des Alpes-Maritimes. Un autre corps a été découvert dans un véhicule à Saint-Martin-Vésubie, sans plus de détails pour le moment. «Le village sera sauvé, mais cela prendra du temps» a promis sur place le député Eric Ciotti.

Quatre corps, au moins, ont été récupérés ce dimanche sur les rives italiennes, proches de la France. Les autorités des deux pays cherchent à déterminer leur identité, note l’Agenzia Nazionale Stampa Associata (ANSA).

Il reste encore 8.000 foyers privés d’électricité après le passage d’Alex, d’après Enedis.

Les opérations en cours

524 personnes ont été mises en sécurité, dont 285 par hélicoptère. 952 pompiers sont mobilisés dans le département ce dimanche 4 octobre. Les gendarmes et policiers sont également sur le front.

La plupart des communes sinistrées «devraient être à nouveau accessibles pour les secours dès demain lundi (sauf Venanson)» a annoncé Christian Estrosi au cours d’un point presse donné cet après-midi à l’aéroport de Nice.

Établissements scolaires fermés

Trente d’établissements scolaires seront fermés demain : la liste a été communiquée sur les réseaux sociaux :

Des villages toujours coupés du monde

Les communications n’ont pas encore pu être rétablies avec trois communes sinistrées, relève ce soir le préfet : La Brigue, Tende et Saorge. L’électricité et l’eau courante n’ont toujours pas pu être rétablies dans un certains nombre de villages.

«Loups échappés»

La préfecture des Alpes-Maritimes confirme la destruction du Parc Alpha par la tempête de vendredi. Impossible néanmoins de savoir, pour l’instant, ce que sont devenus les loups (3 meutes, 13 bêtes). La «probabilité est très faible» qu’ils soient dangereux, note l’Office français de la biodiversité.

«Les loups sont en liberté» autour du village, certains d’entre eux ayant survécu, affirme ce soir Le Parisien.

Un grand élan positif

Les Azuréens se mobilisent fortement pour venir en aide aux populations sinistrées. Nous avons relayé vos initiatives toute la journée : Rejoindre le Live solidaire de Nice-Presse »

Ce soir sur BFMTV, le président de la région Sud Renaud Muselier a annoncé la création d’un «fonds d’urgence» de 10 millions d’euros, des liaisons ferroviaires spéciales pour ravitailler Breil et la Roya, et un hélicoptère pour relier Tende «dès mardi».

Soulignant la «solidarité métropolitaine», Christian Estrosi et ses services ont coordonné une collecte géante (dons de vêtements, de denrées alimentaires, d’argent, etc) au Palais Nikaïa. Ce dernier sera ouvert également les jours prochains, ainsi que tous les Centres Anima’Nice de la ville.

Des particuliers, des entreprises, des médias et des associations ont également mis en place des points de collecte et des levées de cagnottes, relayés dans notre Live solidaire.

Partagez cette info :

Total
12
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse