Sur le domaine public ou dans les studios de la Victorine, de nombreuses produc­tions audio­vi­suelles se sont tournées dans notre ville en 2022. 

L’heure est au bilan pour le cinéma niçois. Après une belle année 2021, qui a vu notamment les tournages de "Menteur", que nous avions pu suivre en partie, et "Mascarade" poser leurs valises chez nous, 2022 a aussi été un bon cru.

Ainsi, la munici­palité a annoncé un total de 328 jours de tournage sur le domaine public, les réali­sa­teurs appré­ciant visiblement le soleil de la Côte d’Azur et les rues colorées de notre cité. 

3 films tournés dans la ville

7 courts-​métrages, 23 documen­taires, mais aussi 13 clips vidéo, 4 séries télévisées, 15 émissions télévisées et 3 films se sont déroulés sur notre terri­toire. Des chiffres auxquels il faut ajouter 9 publi­cités et 11 produc­tions au format numérique (web-​séries, plate­formes vidéos…).

C’est l’un des lieux iconiques de la cinéma­to­graphie maralpine. Les studios de la Victorine ont accueilli trois longs-​métrages : "Etoile filante", "The Substance" et enfin "Un coup de dés n’abolira jamais le hasard".

Mais ce n’est pas tout car ils ont aussi reçu les équipes de 6 séries et téléfilms, dont "Ouija" pour Netflix, "Comme mon fils" pour TF1 avec entre autres Tomer Sisley, ou encore "Alphonse" de Nicolas Bedos avec Jean Dujardin et Charlotte Gainsbourg…

En 2022, la Victorine a accueilli 94 produc­tions audio­vi­suelles, dont 36 qui ont utilisé les plateaux.

Des aides pour le cinéma

La Ville a lancé en 2011 un programme d'aide finan­cière aux sociétés en échange d’un coup de projecteur sur notre territoire. 

Deux films, "Diamant brut" et "Tonie", ont bénéficié de cet appui, tout comme deux documen­taires et une série télévisée. 

Depuis sa création, ce dispo­sitif a permis, d'après la munici­palité, d'obtenir "des retombées écono­miques impor­tantes".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.