Le Conseil dépar­te­mental va renforcer son soutien au Comité régional du tourisme Côte d'Azur pour assurer sa pérennité. Soulagement du côté des professionnels.

Le cap des deux millions d'euros de subvention va être dépassé. Alors que la Région va abandonner le CRT Côte d'Azur, le soula­geant au passage de 730.000 d'aide au passage, c'est au CD06, déjà financeur majori­taire, de se mobiliser.

Le retrait de cette subvention va donc être épongé par le Conseil dépar­te­mental, comme l'ont annoncé ce mardi 3 août son président Charles-​Ange Ginésy, Éric Ciotti, accom­pagnés du maire de Cannes David Lisnard (président du CRT CA) et Claire Béhar, la direc­trice générale.

Tous ont témoigné au cours de cette confé­rence de presse installée au Palais Sarde "leur profonde tristesse et leur sentiment d'injustice" face au désen­ga­gement de Renaud Muselier. Lequel accusait également David Lisnard de se servir des fonds de l'organisme de promotion touris­tique "pour sa campagne prési­den­tielle". Une plainte en diffa­mation a été déposée, a-​t-​on également appris au cours de cet échange avec les journalistes.

Les pros du tourisme azuréens avaient assuré tout leur soutien au CRT Côte d'Azur depuis plusieurs jours, se mobilisant également autour d'une pétition dispo­nible sur le web.

"Le CRT Côte d’Azur France, crée en 1942, est un outil de dévelop­pement touris­tique et de promotion de notre terri­toire qui accueille chaque année 13 millions de visiteurs, engendre 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et crée plus de 75.000 emplois directs, repré­sentant plus du tiers de l’économie touris­tique de toute la région"

Charles-​Ange Ginésy

Cette "compen­sation totale [par le Département des Alpes-​Maritimes] du désen­ga­gement de la Région" sera soumise au vote des élus prochai­nement. Le CD 06 financera désormais le Comité, "légitime, utile et efficace", à hauteur de 2,4 millions d'euros chaque année.

Réagissez