Nice. Kalachnikovs, vengeance, trafic de drogue: ce que l’on sait de la fusillade des Liserons hier soir

fusillade liserons
Visuel Nice-Presse. Photos : captures écran Twitter, Henrickson

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

LE RÉCAP À LA MI-JOURNÉE — Des coups de feu ont éclaté hier soir à l’Est de Nice, dans un quartier connu pour être un haut lieu du trafic de drogue. L’incident a fait 3 blessés, trois jours après une précédente fusillade. Le maire de Nice réclame des renforts policiers au ministère de l’Intérieur.

Les faits

Une fusillade a éclaté vers 23 heures ce dimanche soir dans le quartier des Liserons à Nice Est, faisant trois blessés. Les coups de feu auraient été tirés au niveau du McDonald’s. Le RAID et une unité spéciale de la Gendarmerie ont été déployés sur place.

Sur des vidéos amateurs diffusées sur sur Snapchat et Twitter, on distingue au moins deux individus portant des armes longues de type Kalachnikov. Les policiers ont trouvé sur place plusieurs douilles.

Cité des Liserons à Nice
Cité des Liserons à Nice

3 personnes ont été blessées, 6 placées en garde à vue, comme l’a depuis confirmé le procureur de Nice.

Le motif

D’après France 3 et “Nice-Matin”, il s’agirait d’un affrontement communautaire entre membres des communautés tchétchène et maghrébine, sur fond de trafic de drogue.

La fusillade serait liée à un “appel national” lancé au sein de la communauté Tchétchène pour venger un garçon de 16 ans tabassé à Dijon par un groupe de dealers. Selon le syndicat des commissaires de police, les affrontements se seraient “déplacés à Nice”. Philippe Vardon, candidat RN à la mairie de Nice, avait déjà établi ce lien dans la nuit de dimanche à lundi.

Les réactions politiques

Christian Estrosi, qui s’est rendu sur les lieux ce lundi 15 juin, a demandé des renforts policiers au ministère de l’Intérieur : “Maintenant ça suffit ! Ça fait 10 mois que je réclame des moyens supplémentaires aux Liserons. Ce matin, je me suis entretenu avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et je lui ai demandé de mettre en place une compagnie de CRS présente en permanence dans le quartier.”

EN DÉTAILS > Après les deux fusillades à l’Est de Nice, Estrosi réclame des moyens au gouvernement

Le maire de Nice, qui suivait la situation cette nuit depuis la mairie, rencontrera ce lundi soir le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez et le procureur de la République Xavier Bonhomme pour faire un point de situation.

Dès hier soir, son challenger dans la course à la mairie Philippe Vardon (RN) réagissait sur Twitter, dénonçant son action  “Encore une fusillade ce soir dans le quartier des Liserons à Nice ! Affrontements entre bandes criminelles sur fond de tensions communautaires : la situation devient hors de contrôle dans notre ville. A quoi ont servi les millions déversés dans ce quartier par Estrosi !?”

Ce lundi à la mi-journée, le conseiller municipal PS et président de “Nice au Coeur” Patrick Allemand a demandé le déploiement sur place de la police municipale, tant que l’État n’aura pas envoyé de moyens supplémentaires.

Ce jeudi, déjà, après une première fusillade, la classe politique avait tiré la sonnette d’alarme, craignant “l’embrasement”.

EN DÉTAILS > [Réactions politiques] Après la fusillade dans une cité de Nice, la crainte de l’embrasement
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
118
Share