Violences urbaines à Nice : la Ville va virer les délinquants de leurs logements sociaux

L’équipe municipale prend à bras-le corps le dossier des faits de délinquance rapportés la nuit du Nouvel an
Immeuble niçois, à titre d’illustration. Photo : Ayla Mokhtari

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

Le Premier adjoint au maire de Nice Anthony Borré l’a annoncé lui-même : la municipalité va “engager dès à présent les procédures d’expulsion” des individus s’étant rendus coupables de dégradations et/ou d’agressions la nuit du réveillon.

Sur les personnes “interpellées pour jets de projectile et destruction par incendie pour la Saint-Sylvestre, trois résident dans un logement social de Côte d’Azur Habitat” nous apprend ainsi ce mardi 5 janvier l’adjoint délégué à la Sécurité et au Logement.

Lire > “Guérilla urbaine” à Nice : plusieurs suspects, dont des mineurs, jugés ce lundi après les dérapages du Nouvel an

Notre ville a été victime de plusieurs incendies volontaires le 31 décembre, alors que plusieurs équipages des secours ont été pris pour cibles. 17 voitures sont parties en fumée rien qu’à Nice, 25 dans tout le département.

Huit personnes ont été déférées, c’est-à-dire conduites devant la justice. Parmi elles, cinq mineurs.

Lire > Voitures brûlées, policiers attaqués : Nice entre dans 2021 avec d’importantes violences urbaines

Pendant la campagne pour les municipales, l’élu RN Philippe Vardon avait également proposé “l’expulsion des délinquants occupant des logements sociaux”. Une mesure compliquée à appliquer dans certains cas, comme nous l’avions rapporté dans cet article de décryptage.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
7 commentaires
  1. Enfin il est pas trop tôt !beaucoup de gens honnêtes et travailleurs attendent un logement social et des délinquants et leurs familles qui profitent de leurs méfaits brûles des voitures des écoles ou des bibliothèques
    matériaux urbain et qui de surcroît agresses des policiers gangrène notre jeunesse par le trafic de drogue en toute impunité
    Ça suffit !!!!si vous faites ça à Nice beaucoup de Maires suivront
    Bon courage

  2. Enfin un maire qui en a
    On devrait également leur supprimer toutes les aides car ils crachent sur la france

  3. Félicitations pour votre courage et votre détermination. Enfin des élus dont on peut être fier de dire qu’ils ont notre soutien

  4. Gare aux effets d’annonces sous l’effet de l’émotion.
    Si je soutiens l’initiative je suis curieux de voir si la mairie va arriver à ses fins.
    La procédure d’expulsion est soumise au droit français et sur le plan logistique est à la merci de la trêve hivernale et du bon vouloir de la présence d’un officier de police judiciaire au côté de l’huissier qui exécute le jugement. Tout cela est long, même très long pour ne pas dire impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
183
Share